• Top 14 - Antoine Dupont (Toulouse)
    Top 14 - Antoine Dupont (Toulouse)

Avant les doublons, Toulouse capitalise devant La Rochelle

Le | Mis à jour

TOP 14 - Le premier du championnat face à son dauphin, l’affiche avait sur le papier fière allure dimanche soir à Ernest-Wallon entre le Stade toulousain et le Stade rochelais. L’équipe toulousaine capitalise en s’imposant 26-17 devant la formation maritime.

Juste avant le départ des internationaux vers le XV de France pour la tournée d’automne, ce grand rendez-vous du début de saison en Top 14 était scruté. Le carton rouge adressé au pilier gauche maritime Reda Wardi dès la 12e minute a considérablement changé la donne. Les Rochelais ont essayé de bousculer leurs adversaires malgré les circonstances. Mais au final le stade toulousain l’emporte avec autorité. Grâce à 26 points de Thomas Ramos.

Toulouse à la toulousaine…

C’est presque un pléonasme d’écrire que cette équipe toulousaine est réaliste et pragmatique en ce début de saison. Mais une nouvelle fois, la bande à Antoine Dupont a parfaitement su se nourrir des fautes de l’équipe adverse. En capitalisant tout d’abord sur le carton rouge reçu par le Maritime Reda Wardi pour un jeu dangereux sur Antoine Dupont (obstruction à l’épaule dans le visage du Toulousain, 12e minute).

Cette supériorité, les Haut-Garonnais s’en servent notamment avec un petit jeu au pied en cloche d’Antoine Dupont derrière ballon porté. Sans couverture, les Rochelais ne peuvent empêcher Thomas Ramos de conclure victorieusement l’essai toulousain (21e). Les locaux se nourrissent des fautes maritimes – 6 sur les 34 premières minutes ! - Et l’ancien Columérin peut enchaîner les coups de patte (7/8 dimanche soir) qui permettent à Toulouse de faire la course en tête tout au long de la partie.

La Rochelle paie son indiscipline

Les Maritimes ont le mérite de tout tenter pour revenir sur les talons de leurs adversaires. Ainsi, après un déboulé d’UJ Seuteni, Dillyn Leyds est tout proche de finir victorieusement dans l'en-but avant la pause mais échappe l’ovale suite à un retour précieux d’Arthur Retière. Puis Teddy Thomas pense marquer un essai après une tentative de sauvetage de touche de Juan Mallia mais ce dernier est en fait en dehors des limites du terrain et l’essai refusé. Les Rochelais multiplient les tentatives. Ils jouent ainsi plusieurs fois leurs pénalités en touche (44e, 65e, 66e). Mais les intentions ne sont pas toujours synonymes de réalisations.

Un léger manque de réalisme combiné à une excellente défense toulousaine sur ballon porté annihile souvent les efforts rochelais dans cet exercice. Ceux-ci sont tout de même en partie récompensés à deux reprises. Par Dulin (52e) puis suite au choix d’enchaîner les mêlées (suite à pénalités !) pour fixer la défense adverse pour un essai de Picquette, en force (73e). Dans cette dernière ligne droite, La Rochelle est tout près de revenir dans le bonus défensif (23-17) mais une ultime pénalité de Thomas Ramos l’en écarte définitivement (26-17, 78e). L’international peut filer en équipe de France avec confiance, lui qui a été l’auteur de l’intégralité des points de son équipe ce dimanche soir.

Le stade toulousain s’échappe en tête

Avec ses fulgurances et sa maitrise, le Stade toulousain réalise la parfaite opération comptable en réussissant un 4-0 sur son dauphin rochelais. Au classement, l’équipe d’Ugo Mola domine avec 32 points, soit 9 points d’avance sur le Stade français. Le Stade rochelais est désormais sur la 3e marche du podium, à 10 longueurs de ce si solide leader toulousain. Et peut aborder avec sérénité la parenthèse sans ses internationaux.

Toulouse souffre mais s'en sort face à La Rochelle ! #STSR #TOP14

Le film du match > https://t.co/6tIeOfeEj9 pic.twitter.com/UEiZvDvwgm

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) October 23, 2022