• Top 14 - L'ailier de Castres Geoffrey Palis s'échappe dans son couloir contre Pau
    Top 14 - L'ailier de Castres Geoffrey Palis s'échappe dans son couloir contre Pau
  • Top 14 - David Darricarrère (Castres)
    Top 14 - David Darricarrère (Castres)

A mi-parcours, Castres est dans le coup

Le

TOP 14 - Le CO se doit de terminer son année 2022 sur une bonne note face au Racing. Son "modèle" tient mais ne tolérera pas de faux pas à domicile.

Le CO a réussi une performance globale correcte sur la pelouse du Stadium de Toulouse samedi dernier mais n’a pu ramener qu’un point de son périple, portant à deux le total de points pris à l’extérieur depuis le début de la saison. Un ratio insuffisant, certes, mais pour l’instant parfaitement contrebalancé par la force de l’équipe tarnaise à domicile. Car les Tarnais parviennent à faire le plein lors de leurs matchs à Pierre-Fabre où, on le sait, ils demeurent invaincus depuis décembre 2020.

Au moment d’aborder ce dernier match de l’année, le CO est confronté au paradoxe de son classement où la lecture de sa seule position (douzième) laisse à penser que l’équipe joue le maintien mais où l’analyse plus fine du calendrier et de la "comptabilité" de chaque club prouve plutôt que l’équipe est plus que jamais en course pour accrocher une qualification. Car oui, le CO est douzième du classement mais compte 26 points ; soit huit de plus que le treizième Perpignan (18) et surtout à peine cinq de moins que Bayonne (31), actuel sixième et premier qualifiable.

Top 14 - David Darricarrère (Castres)
Top 14 - David Darricarrère (Castres)

Le coach des trois-quarts tarnais David Darricarrère n'en disait pas moins cette semaine dans le ventre de Pierre-Fabre : "On peut voir le verre à moitié vide et se dire que nous sommes sous pression tous les week-ends parce que le championnat est très dur et serré mais nous pouvons aussi voir le verre à moitié plein et réaliser que du coup nous ne sommes vraiment pas loin des meilleurs au classement. Il faut regarder devant, tant sur le plan comptable que sur le plan du contenu."

Sept matchs à domicile et beaucoup de pointures !

L’étude du calendrier à venir tend à prouver que pour peu qu’ils gardent le rythme qui est le leur actuellement, le "terreau" de 2023 pourrait être favorable au joueurs du CO avec sept matchs à domicile à jouer sur les treize encore au programme. Le problème ? Le menu s’annonce très copieux avec quasiment tous les cadors du championnat qui viendront en goguette dans la sous-Préfecture du Tarn. Car après l’écueil du Racing 92, Pierre-Fabre accueillera l’UBB, La Rochelle, Lyon, Toulouse, Toulon et Perpignan lors de la dernière journée.

Un terrain miné où un faux pas est de l’ordre du possible sans être infamant. Les déplacements, eux, se feront au Stade français puis à Clermont, Bayonne, Montpellier, Pau et Brive. On aura compris que les joueurs du CO seraient quand même bien inspirés de profiter de l’un (ou de plusieurs!) de ces matchs pour ouvrir leur compteur de victoires à l’extérieur, afin de se prémunir d’un éventuel échec sur leur pré fétiche.