• Top 14 - La déception de Patrice Collazo (Toulon).
    Top 14 - La déception de Patrice Collazo (Toulon).

À Brive, Collazo va avoir du travail !

Le

TOP 14 - Brive a annoncé ce jeudi que Patrice Collazo devenait le manager sportif de l'équipe professionnelle. Une nouvelle qui pouvait surprendre, mais qui était peut-être nécessaire pour les Coujoux, derniers du championnat. Dans son nouveau rôle et pour permettre aux Corréziens de remonter la pente, Collazo a du pain sur la planche.

Il se faisait discret depuis quelques mois. Depuis son éviction du Rugby Club Toulonnais, le 26 octobre 2021, Patrice Collazo n'avait pas retrouvé de challenge en professionnel. Si les rumeurs affluaient, le manager ne donnait aucune indication quant à son avenir dans l'univers du rugby. Mais ce jeudi, presque à la surprise générale, le nom de l'ex-Rochelais est apparu dans un communiqué de presse du CA Brive : "Patrice Collazo est nommé Manager Sportif de l’équipe professionnelle du CA Brive".

Pourtant, il y a deux mois, alors qu'il avait assisté à la rencontre entre le Stade français et le CAB à Jean-Bouin, l'ancien pilier avait assuré : "Il n'y a absolument aucun contact avec le CAB". Mais au final, ce mariage arrange les deux parties : Brive, orphelin de Jérémie Davidson depuis plusieurs semaines, retrouve un manager. Collazo, lui, retrouve du travail, plus d'un an après. Et en Corrèze, il y en aura du travail ! Brive est actuellement dernier du Top 14 et reste sur sept revers de suite en championnat avant de recevoir Clermont lors du derby.

? Le CA Brive est heureux d’annoncer la nomination de Patrice Collazo comme Manager Sportif de l’équipe professionnelle.

Patrice Collazo sera dès lundi prochain au centre d’entraînement pour débuter sa nouvelle aventure en Noir et Blanc.

? https://t.co/sqFAZLFauo

⚫️⚪️ pic.twitter.com/DjL5QndI6v

— CABCLRUGBY (@CABCLRUGBY) December 22, 2022

Mal embarqués en championnat, les Coujoux avaient donc fait le choix de se séparer de Davidson, et de placer Arnaud Mela à la tête du staff temporairement. Mais le départ du premier cité n'a pour autant déclenché un véritable électrochoc. Pire, les Brivistes n'ont tout simplement pas gagné depuis, sous les ordres de Mela. Ce dernier, qui restera entraîneur en chef après l'arrivée de Collazo lundi prochain, déclarait d'ailleurs après le match contre l'UBB "ne pas avoir beaucoup de solutions. On est dans une période compliquée, on manque de constance, de précision comme sur les sorties de camp... Aussi, on n'a pas le rebond favorable".

Contre Clermont, match capital

Le bol d'air frais qu'a ensuite été la Challenge Cup, servait de préparation à la réception capitale de Clermont, qui pourrait être décisive pour les Coujoux. Dans un derby qui plus est - un match qui compte dans les têtes - une victoire permettrait a tout un groupe de relever la tête. Si Collazo ne sera que dans les tribunes pour ce duel, il analysera forcément en détail la performance des locaux. Quel que soit le résultat, il devra se servir de ce match pour commencer le travail. En cas de victoire, il faudra bien sûr surfer sur la dynamique. En cas de défaite, il faudra redoubler d'efforts pour remobiliser les troupes.

Pour le reste de la saison, Collazo devra aussi trouver les fameuses solutions, dont est à court Arnaud Mela. Ce dernier, à Bordeaux, retenait simplement : "J'ai vu des joueurs ne rien lâcher et ce sont des choses qui seront vitales pour pouvoir se maintenir." L'espoir, ce sera aussi le talent de jeunes joueurs, plein d'envie de maintenir le club. Esteban Abadie est un de ces talents bruts, tout comme les très jeunes Léo Carbonneau, Mathis Ferté, Tom Raffy ou Sasha Gué. Quoi qu'il en soit, Brive doit maintenant relever la pente et Collazo a du pain sur la planche.