• Top 14 - Thomas Ceyte et Manuel Leindekar (Bayonne)
    Top 14 - Thomas Ceyte et Manuel Leindekar (Bayonne)
  • Top 14 - Pascal Cotet (Bayonne)
    Top 14 - Pascal Cotet (Bayonne)
  • Top 14 - Pierre Huguet (Bayonne)
    Top 14 - Pierre Huguet (Bayonne)

À Bayonne, les recrues "made in Pro D2" impressionnent

Le | Mis à jour

TOP 14 - Bayonne réalise plutôt un bon début de saison pour un promu. L'effectif basque, largement chamboulé cet été, s'est garni de plusieurs joueurs intéressants, qui étaient jusqu'alors étiquetés Pro D2. Ils sont Pascal Cotet, Thomas Ceyte, Manuel Leindeker, Pierre Huguet, Jason Robertson ou encore Guillaume Martocq, et ils s'éclatent en Top 14.

Il est normal, pour un promu, d'être très actif sur le marché des transferts l'été qui précède sa montée. Pour Bayonne, brillant vainqueur de Pro D2 et seul club de deuxième division à rallier l'élite cette année, cela s'est matérialisé par dix-huit arrivées, en plus de celles de Gregory Patat et de Gérard Fraser dans le staff. Parmi les recrues, l'Aviron a choisi des joueurs d'expérience, tels que Maxime Machenaud et Camille Lopez, mais ont aussi fait confiance à des joueurs plutôt habitués à la Pro D2.

Un pari gagnant, puisque ceux qui découvrent l'élite, brillent cette saison. Ils sont d'ailleurs loin d'être étrangers aux bonnes performances des Bayonnais lors des sept premières journées. Même si, malgré des matchs accrochés, ils ne sont parvenus à prendre qu'un seul petit point, les Basques ont démontré une grosse solidité à domicile, battant l'UBB, le Racing 92 ou encore La Rochelle. D'ailleurs, lors du match contre Bordeaux-Bègles, c'est en partie grâce à Pascal Cotet que les Bleu et Blanc l'ont emporté.

Un pack dominateur

Le pilier passé par Narbonne, Perpignan et Oyonnax ne jouait alors que son quatrième match en Top 14. Sorti en cours de partie, il avait été appelé par Gregory Patat pour disputer la dernière mêlée du match, alors que la menace girondine grandissait mettait à mal la conquête bayonnaise. Mais l'entrée de Cotet permettait finalement aux Basques de récupérer une pénalité et de gagner le match. "J'ai un parcours un peu atypique. Je viens de Narbonne et j'avais dans un coin de la tête de performer en Top 14, reconnaissait-il d'ailleurs pour Midi Olympique. Pour l'instant, ça ne se passe pas trop mal. Contrairement à la Pro D2, on enchaîne beaucoup de matchs."

Top 14 - Pascal Cotet (Bayonne)
Top 14 - Pascal Cotet (Bayonne)

Enchaîner les matchs et les performances, c'est aussi ce que font les deux deuxième ligne Manuel Leindekar et Thomas Ceyte. Tous deux sont des joueurs aguerris de Pro D2 mais découvrent pourtant le Top 14. L'Uruguayen est arrivé d'Oyonnax était un incontournable du club de l'Ain et donne satisfaction dans le système bayonnais par son activité sur le près et en conquête. Ceyte, ancien capitaine de Nevers, brille lui par son immense puissance et son impressionnante sérénité. Les deux participent à rendre le pack bayonnais dominant cette saison, comme ce fut le cas face au Racing 92. Un match dans lequel Ceyte avait inscrit un essai.

Jouer en Top 14, un "rêve de gosse"

Toujours dans le huit de devant, Pierre Huguet est aussi une des belles surprises. Présent à un poste où la concurrence ne manque pas, le troisième ligne a joué six matchs cette saison, dont quatre en tant que titulaire. Indispensable à Carcassonne, le gros plaqueur réalise son "rêve de gosse" en jouant dans l'élite cette saison. Autre Audois, Guillaume Martocq prend lui aussi place dans le groupe bayonnais cette saison. Le centre qui est de retour après deux ans de prêt a fait ses premières feuilles dans l'élite et a déjà inscrit un essai face à La Rochelle.

Top 14 - Pierre Huguet (Bayonne)
Top 14 - Pierre Huguet (Bayonne)

Enfin, Jason Robertson a un peu plus de mal à trouver du temps de jeu en raison de la présence de Camille Lopez. Mais l'ancien Narbonnais a tout de même disputé l'intégralité du match à Castres et pourrait s'avérer être une sérieuse doublure dans l'élite après avoir été le meilleur joueur du RCN l'an passé. Tout ce beau monde, habitué des joutes de Pro D2, n'en finit plus d'étonner, que ce soit les observateurs ou même le staff. "Ils ont la dalle !", lâchait il y a quelques jours Gregory Patat.

Le nouvel entraîneur bayonnais était admiratif de l'apport de ces recrues "made in Pro D2" : "Ces mecs-là, ils ont envie de prouver ou de rendre cette perche qu'on leur tend. Pour moi, ils donnent de grosses satisfactions et je ne les voyais pas aussi tôt. Franchement, je pensais que ça allait rentrer dans une rotation d'effectif, un peu plus tardive. Là, aujourd'hui, ils saisissent l'opportunité qui se présente à eux. Et c'est incroyable."