• Top 14 - Harry Glover (Stade français) aura marqué un essai à Pau
    Top 14 - Harry Glover (Stade français) aura marqué un essai à Pau
  • Top 14 - Marcos Kremer (Stade français)
    Top 14 - Marcos Kremer (Stade français)

A 14, le Stade français effectue un retour canon et fait sombrer la Section paloise

Le | Mis à jour

TOP 14 - Le Stade français s’est offert une première victoire à l’extérieur face à la Section paloise (29-31). Après sa nette victoire sur Perpignan la semaine passée, les Parisiens ont fait le ménage en bas de classement, en renversant la rencontre en seconde période. En infériorité numérique et avec 22 points de retard, Paris est revenu de nulle part, pour une victoire fondatrice.

Avec trois défaites de suite dont une à domicile, la Section paloise se présentait sur sa pelouse du Hameau avec une pression inhabituelle. Gonzalo Quesada et son staff le savaient, et avaient fait le choix de mettre une équipe ambitieuse pour mettre encore plus le doute dans les têtes béarnaises, et tenter de s’installer durablement dans la première moitié de classement en cas de premier succès à l’extérieur. Le plan parisien ne s’est pas forcément déroulé comme prévu, avec une première mi-temps plutôt ratée. Mais suite à l’expulsion de Kremer et au prix d’une fin de match exceptionnelle, le Stade français a tout renversé pour s’imposer in extremis à la sirène, grâce à Harry Glover et Joris Segonds.

Malgré une première réussite au pied de Henry, Paris a tout de suite fait le choix fort de jouer sa première pénalité en touche. Avec la puissance des avants et en multipliant les temps de jeu, ce choix s’avérait payant, avec le seconde-ligne Paul Gabrillagues à la finition (3-7, 9e minute). A l’image de Baptiste Pesenti et Ryan Chapuis, sanctionnés chacun deux fois dans la première demi-heure, Paris commettait des fautes évitables et permettait à Henry de maintenir la Section à flot avec trois nouvelles pénalités, pour passer enfin devant au score (12-7, 25e minute).

Des Palois qui se libéraient peu à peu et profitaient d’un ballon de turnover pour partir rapidement dans le camp adverse, avant de faire rebondir le jeu sur la gauche, où Daniel Ikpefan effaçait le dernier défenseur pour inscrire le premier essai palois (19-7, 28e minute). L’ailier, qui doublait la mise peu après, grâce à une pénalité jouée rapidement par Laporte, aussi bien inspiré par l’initiative que par sa passe au pied pour l’ancien toulonnais (26-7, 32e minute). Avec plus de 10 fautes dans le premier acte et un Zack Henry à 100 %, Paris rentrait aux vestiaires avec des valises bien pleines (29-7).

A 14 contre 15, Paris remonte 22 points de retard pour arracher la victoire.

Henry et Ikpefan, un duo gagnant qui semblait avoir fait plier Paris en une seule période de jeu. Pau pouvait alors repartir sur des bases similaires pour embellir un peu plus encore une belle après-midi d’été-indien dans le Béarn. Pourtant Paris tentait de reprendre du rythme en début de période, mais se cassait d'abord les dents sur une bonne défense adverse. Pau qui était bien proche d’un troisième essai suite à une longue séquence dans les 22 mètres, qui s’est terminée par une passe au pied d’Henry pour Laporte.

Top 14 - Marcos Kremer (Stade français)
Top 14 - Marcos Kremer (Stade français)

Mais avec un petit en-avant de Gorgadze au cours de cette offensive, Monsieur Raynal, l’arbitre de la rencontre, ne pouvait justement pas valider un essai, qui aurait pourtant récompensé une nouvelle belle initiative des Béarnais et sans doute scellé la victoire des locaux. Frustrés par la tournure des évènements, les Parisiens donnaient l'impression de s'effriter un peu plus encore avec l’expulsion de Kremer suite à un jeu déloyal sur Henry, laissant son équipe à 14 contre 15, à 20 minutes de la fin. Mais à l’orgueil, et puisque Pau s’endormait peu à peu sur sa confortable avance au score, les Parisiens réduisaient une première fois l’écart sur un essai de Harry Glover, qui aplatissait de manière acrobatique en bout le ligne et en flirtant avec la touche (29-14, 66e minute).

Paris terminait fort la rencontre en infériorité numérique, avec un nouvel essai tout en puissance de Van der Mescht, relançant le suspens pour les dernières minutes. A 5 minutes du terme, Segonds assurait le bonus défensif avec une pénalité, et avec seulement 5 points de retard, les visiteurs pouvaient encore croire à l’exploit, malgré un déficit de 22 points à la pause. La dernière action va alors faire basculer la rencontre, avec une récupération de balle de Glover sur un jeu de pression au pied de Segonds. L’ailier slalomait dans la défense, pour inscrire l’essai de l’égalisation. Du bord de touche, Segonds avait quant à lui la pénalité de la gagne et ne tremblait pas pour arracher la victoire au terme d’une fin de match folle.

Au terme de cette rencontre, c’est donc Paris qui fait la bonne opération avec une quatrième victoire cette saison. Le Stade Français reste donc bien ancré dans le haut du classement (2e avec 18 points) avant les deux dernières rencontres du week-end. Les joueurs de la capitale vont donc pouvoir essayer d’enchainer la semaine prochaine à domicile, face à Brive, une autre équipe en difficulté. Pour Pau en revanche, c’est donc déjà une quatrième défaite de suite qui englue les Béarnais dans le fond du classement (14e avec 8 points). Il va donc maintenant falloir réagir vite suite a ce terrible coup de massue, avec un déplacement délicat la semaine prochaine sur la pelouse de Lyon.

Quel multiplex de folie !!! ???
? Castres enchaîne à la maison > https://t.co/3vk8nKrVh1
? Lyon fait tomber le champion > https://t.co/FvlgQVImL1
? Clermont s'impose à Aimé-Giral > https://t.co/mXJZ4lYtKX
⏱️ Paris vainqueur au bout du bout > https://t.co/X2c1FT97iS pic.twitter.com/2qYSt1A87L

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) October 15, 2022