• Champions Cup - Stade toulousain - Thomas Ramos
    Champions Cup - Stade toulousain - Thomas Ramos

Thomas Ramos suspendu cinq semaines par la commission de discipline

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

CHAMPIONS CUP - Suite à son carton rouge reçu face à Sale lors de la deuxième journée de Champions Cup mais aussi accusé d'un contact intentionnel dans la zone oculaire de Gus Warr lors du même match, Thomas Ramos a été suspendu cinq semaines par une commission de discipline indépendante de l'EPCR. Il sera donc éloigné des terrains jusqu'au lundi 23 janvier 2023.

Cité en début de semaine suite à son carton rouge face à Sale après un accrochage avec Byron McGuigan, la décision vient de tomber pour l'arrière du Stade toulousain. Thomas Ramos a été suspendu cinq semaines par une commission de discipline indépendante de l'EPCR formée par Daniel White (Angleterre), Donal Courtney (Irlande) et Bogdan Zebega (Roumanie).

Pour rappel, c'est dans les derniers instants de la rencontre qu'a eu lieu l'accrochage entre les deux arrières. Après vérification des images, l'arbitre de la rencontre, Andrea Piardi, décidait de mettre un carton rouge au Toulousain : "Après avoir regardé les images sur les écrans, il y a un coup de tête clair du numéro 15 donc c'est un carton rouge", expliquait-il à Romain Ntamack.

L'arrière international du @StadeToulousain Thomas Ramos a été suspendu 5 semaines après son passage devant commission de discipline. Requalifié le 23 janvier. Le joueur et l'@epcr ont possibilité de faire appel @RugbyramaFR @midi_olympique

— Jeremy Fadat (@JeremFadat) December 21, 2022

Mais cette action n'est pas la seule pour laquelle Thomas Ramos a été sanctionné puisqu'il était "soupçonné d’un contact avec les yeux ou la zone oculaire du demi de mêlée des Sale Sharks, Gus Warr, à la 56e minute du match", assurait l'EPCR dans un communiqué. Une infraction qui a été avérée par la commission, alors même que le joueur nie fermement cette accusation.

Deux gestes sanctionnés par la commission

Dans un communiqué, l'EPCR expliquait : "En ce qui concerne la citation, la Commission a confirmé la plainte, estimant que Ramos avait touché de façon intentionnelle la zone oculaire de Warr. Elle a déterminé que l'infraction correspondait au degré moyen du barème des sanctions de World Rugby et a donc sélectionné un point d’entrée de huit semaines. Etant donné que Ramos n'a pas reconnu avoir commis l'infraction, la Commission n'a pas pu lui accorder la réduction de 50% pour circonstances atténuantes. Elle a réduit la sanction de trois semaines avant d'imposer une suspension de cinq semaines.

La décision de carton rouge a également été confirmée, la Commission estimant que Ramos avait frappé McGuigan avec sa tête. Elle a déterminé que l’infraction correspondait au degré faible du barème des sanctions de World Rugby et a donc sélectionné un point d’entrée de six semaines. En prenant en compte le fait que Ramos ait plaidé coupable, la Commission a réduit la sanction de deux semaines avant d'imposer une suspension de quatre semaines. La Commission a ensuite décidé que les deux sanctions de cinq semaines et de quatre semaines devaient être appliquées simultanément."

En clair, la suspension de quatre semaines est comprise dans celle de cinq semaines. Le Stade toulousain devra donc se passer de son arrière pour la fin de l'année et une bonne partie de janvier. Thomas Ramos devrait donc faire son retour pour le 23 janvier 2023. Ramos et l'EPCR ont le droit de faire appel des deux décisions.