Icon Sport

À Toulon, une fuite des talents qui inquiète

À Toulon, une fuite des talents qui inquiète
Par Rugbyrama

Le 14/02/2022 à 14:08Mis à jour Le 14/02/2022 à 14:13

TRANSFERTS - L'annonce du départ de Louis Carbonel à deux ans du terme de son contrat fait jaser dans le Var. Alors que de nombreux titulaires tels que Sergio Parisse et Eben Etzebeth quitteront Toulon à la fin de la saison, la fuite des talents a de quoi inquiéter, malgré le recrutement et les prolongations.

En ce début de semaine, les supporters toulonnais se sont probablement réveillés avec un léger mal de crâne. Et pour cause. Si le RCT a acquis samedi une précieuse victoire contre Bordeaux-Bègles sur sa pelouse de Mayol, le goût du succès a quelque peu été éclipsé par les différentes informations parues au cours du week-end.

En cela, le départ de Louis Carbonel pour Montpellier, révélé par différents médias, a particulièrement irrité les aficionados. Ce "transfert" intervient alors que l’ouvreur international (23 ans, 5 sélections) était sous contrat jusqu’en 2024. Dans le microcosme du rugby varois, cela n’a rien d’anodin. Enfant du club, "petit prince de la rade" et fils de l’ancien joueur local Alain Carbonel, "Carbo" a notamment été poussé vers la sortie par son président, Bernard Lemaître, lequel avait mal digéré les évènements survenus en marge du départ de Patrice Collazo.

Un véritable affront pour le peuple rouge et noir, qui avait fait du double champion du monde U20 l’un de ses chouchous : "Nous avons en effet été atterrés d’apprendre par "Canal +" le départ de notre "petit Louis", information de manière cavalière au regard de ce vrai minot pour qui le cœur des supporters toulonnais a tant battu et battra encore", a notamment déclaré le groupe de supporters des Z’acrau du RCT, dans une lettre ouverte au président du club. Le groupe des Fils de Besagne, lui, "s’interpelle sur le projet sportif présenté par Bernard Lemaître et ses équipes, projet basé sur la formation toulonnaise."

Surtout, la pilule serait mieux passée si le lendemain des révélations ayant concerné le numéro 10, soit dimanche, Toulon n’avait pas officialisé la rupture anticipée du contrat d’Eben Etzebeth, champion du monde sud-africain aux 97 sélections, et auteur d’une prestation remarquée contre l’UBB. Certes, ce départ va permettre à Toulon de dégager une part non-négligeable de sa masse salariale, mais il témoigne un peu plus du phénomène de fuite des talents touchant actuellement le club et la construction de son effectif pour la saison prochaine.

Des cadres sur le départ

Arrivé dans le Sud de la France en octobre 2021 afin de remplacer Patrice Collazo, évincé, le manager Franck Azéma verra effectivement partir de nombreux cadres très appréciés du public à la fin de la saison. Outre Carbonel et Etzebeth, Sergio Parisse prendra - sauf surprise - sa retraite, tandis qu’Anthony Belleau, dans le Var depuis 2014, s’est d’ores et déjà engagé avec Clermont.

Si l’on passera sur les potentiels départs de Petero Tuwai et Sonatane Takulua (pisté par Agen), nos informations faisant état d’intérêts pour le pilier Jean-Baptiste Gros, engagé jusqu’en 2025, vont également dans ce sens. Le RCT subit donc une fuite. Et les dirigeants toulonnais vont rapidement devoir la boucher. Pour ne pas aider, le Fidjien du Stade français Waisea Nayacalevu, qui s’était engagé il y a plusieurs semaines, souhaiterait finalement rester du côté de la capitale. L’annonce de son recrutement avait fait parler (en bien) du côté de Besagne, un possible faux-bon pourrait faire déchanter…

Autant dire que l’actualité transferts du Rugby club toulonnais est pour le moins animée. D’autant que Midi Olympique annonçait récemment un possible retour au club de Pierre Mignoni qui, pour sûr, aurait à cœur de faire le ménage dans ce grand bazar. Car si les prolongations d’Isa, Serin, Paia’aua, Rebbadj et Alainu’uese ainsi que les arrivées de West, Tanguy, Baubigny et Priso, constituent des motifs d’espoir pour les fans, l’humeur n’est toujours pas à la fête. Ces derniers en sauront peut-être plus mercredi : le club au muguet doit organiser une conférence de presse en fin de matinée. Des annonces pourraient être faites. Ce lundi, le Var a été placé en vigilance jaune. Comment ne pas y voir un symbole de l’orage qui se prépare autour du Campus RCT.

Par Dorian VIDAL

Contenus sponsorisés