Icon Sport

Un Bleuet dans l'Élite : Gailleton à la découverte des grands sommets

Un Bleuet dans l'Élite : Gailleton à la découverte des grands sommets
Par Rugbyrama

Le 11/08/2022 à 15:37Mis à jour Le 11/08/2022 à 15:39

TOP 14 - Ils sont programmés pour illuminer le Top 14 dans les années à venir. Certains nourrissons du championnat feront leur premiers pas dans l’Élite comme Émilien Gailleton, capitaine des Bleuets et aujourd’hui joueur de la Section paloise.

Le paradoxe est total. Le chef de meute de l'équipe de France des moins de 20 ans français découvrira pour la première fois sa jeune carrière le Top 14. Alors que certains de ses coéquipiers se targuent déjà d’avoir quelques feuilles de match dans le championnat français, Émilien Gailleton suit son chemin avec patience et choix réfléchi. Surclassé durant quasiment toute son ascension vers le monde professionnel, le nouveau centre de Pau n’est pourtant pas un pur produit du ballon ovale. "Personne de ma famille n’a fait de rugby. Quand j’étais tout petit il fallait que je fasse un sport car j’étais hyperactif dès l’âge de 5 ans, alors j’ai signé au rugby. Pour être honnête ça ne m’a pas trop plu au départ, mais je me rappelle avoir eu un déclic vers 10-12 ans où je me suis donné cet objectif d’être professionnel. À cet âge, je regardais les matchs à la télévision et je voulais être à la place de ces joueurs-là" explique l’ancien Agenais pour qui le rite de passage de la Pro D2 a été plus que bénéfique.

"J’ai eu la chance de pas mal jouer avec Agen, c’est là où j’ai découvert le rugby professionnel. Évidemment ce n’est pas du tout les mêmes matchs qu’en Espoirs, c’est beaucoup plus axé sur le frontal avec plus de temps de jeu. Ce sont des matchs plus intenses physiquement et techniquement". Du physique, Émilien Gailleton en sera gâté pour sa première saison en Top 14.

Émilien Gailleton - France U20

Émilien Gailleton - France U20Icon Sport

Progresser aux côtés de Manu et Vatubua

Le choix de la Section paloise est venu comme une évidence pour le jeune centre. Conquis par Sébastien Piqueronies, qu’il a connu chez les Bleuets, Émilien Gailleton a décliné certaines offres plus prestigieuses, à l’instar de Clermont et Toulouse, pour mieux progresser. "La première chose qui m’a fait venir à Pau c’est Sébastien et son projet focalisé sur les jeunes et l’ambition. J’ai tout de suite vu que c’était quelqu’un de compétent et axé sur l’honnêteté. Et après, l'environnement joue beaucoup. Je n’ai pas la phobie des grandes villes mais presque (rires) !” détaillait le néo-Palois. Auteur de quinze matchs avec Agen, le natif de Cahors veut aujourd’hui passer un cap.

Dans le Béarn, Émilien Gailleton a certes choisi la tranquillité humaine, mais le capitaine des Bleuets sait quel défi il l’attend. Sous le maillot vert et blanc, l’ancien agenais retrouvera Tumua Manu et Jale Vatubua, la paire de cntres incontournable de la Section. "C’était aussi une motivation de venir ici, pour me challenger face à eux. Étant donné que Manu est en vacances, j’ai beaucoup parlé avec Vatubua, je m’entends très bien avec lui. C’est un joueur très intelligent qui sait tout faire c’est une chance d’apprendre à ses côtés !". Émilien Gailleton devra surtout progresser en défense, et sur les face-à-face offensifs et défensifs. Un axe que le jeune centre a déjà commencé à travailler aux côtés d’Antoine Nicoud, l'entraîneur de la défense paloise.

Mais l’une des plus belles qualités de Gailleton réside dans sa faculté à trouver les espaces et à se déplacer au bon endroit au bon moment. Doté d'une technique au-dessus de la moyenne et d'un bon jeu au pied, le Cadurcien de naissance sera un profil très complémentaire aux deux tanks Manu et Vatubua. Le capitaine des Bleuets est un diamant à polir, à charge de Sébastien Piqueronies d’en faire un joyau.

Par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés