Icon Sport

Mola: "On va essayer d'être un peu moins cons que la moyenne"

Mola: "On va essayer d'être un peu moins cons que la moyenne"
Par Rugbyrama

Le 31/12/2021 à 14:36Mis à jour Le 31/12/2021 à 16:55

TOP 14 - Des règles pas assez équitables à son goût, un calendrier incertain, Ugo Mola est revenu sur plusieurs choses, mercredi en conférence de presse. A deux jours de se déplacer à Clermont pour la 14ème journée de Top 14 (coup d'envoi samedi à 21h05), le manager toulousain fustige certaines décisions, alors que le groupe rouge et noir s'apprête à fêter le réveillon dans un hôtel à Clermont.

Le Stade toulousain, même lorsqu'il ne joue pas, fait toujours parler de lui. Eloigné des terrains depuis le 4 décembre suite aux reports consécutifs des matchs contre les Wasps et le Stade français, le club haut-garonnais a offert de jolis cadeaux de Noël à ses supporters avec les prolongations de ses cadres Antoine Dupont, Julien Marchand, Cyril Baille et François Cros, en attendant d'autres joueurs qui devraient re signer à leur tour.

Mais loin de s'éterniser sur ces prolongations là, le manager rouge et noir Ugo Mola s'offusquait ce jeudi en conférence de presse de ces reports de match qui s'accumulent, dans un calendrier déjà surchargé. Pour faire face à la recrudescence des cas de Covid, qui a déjà causé le report de quatre matchs du Boxing Day, la Ligue Nationale de Rugby (LNR) a validé un nouveau protocole sanitaire. Désormais, tous les joueurs seront testés deux fois par semaine, dont un test effectué deux jours avant chaque match. "C'est un petit retour en arrière avec un protocole qui entre en vigueur une quinzaine de jours trop tard, à mon grand regret. Puisque rien ne nous empêchait d'en avoir un avant de reporter les matchs, au désidérata de certains clubs ou présidents", taclait Mola.

"Je suis assez effaré. J'ai l'impression qu'on redécouvre un virus. Oui, c'est un variant, mais on sort d'un an et demi de protocoles et de restrictions, n'a-t-on pas appris 2-3 trucs ?", le technicien toulousain, avant la rencontre entre Clermont et Toulouse (samedi 21h05). Loin de faire dans la dentelle, Mola n'a pas mâché ses mots. "On regrette juste de ne pas avoir pu réunir l'équivalent de 53000 personnes sur deux rencontres, à guichets fermés. Sportivement, on a été privé de deux rencontres importantes dans notre processus. On fait avec, certains diront qu'on a tendance à pleurnicher ou faire état de nos problèmes. On va se concentrer sur l'aspect sportif et faire au mieux dans les semaines à venir, pour continuer à être performant malgré ces embûches là", bougonne l'entraîneur du Stade toulousain.

"J'ai juste besoin de rentrer dans une compétition avec des règles établies et claires"

"Moi mon seul regret il est sur l'absence de protocole dit d'urgence. On n'est pas sorti de cette crise sanitaire, et on a fonctionné comme si de rien n'était depuis quelques temps. Du monde dans les stades, plus de protocole concernant les rugbyman professionnels...Je trouve juste qu'on apprend pas trop de notre passé, regrettait Mola. Donc on va essayer d'être un peu moins con que la moyenne et se focaliser sur ce qu'on maîtrise, c'est-à-dire nos protocoles en interne. On ne nous a pas demandé mais on s'est testé, on essaie d'anticiper les choses, d'être le plus prévenant possible pour être en mesure de jouer".

Le technicien de Toulouse pointe du doigt un certain manque d'équité, face aux reports et aux forfaits de certaines équipes suite à des cas de Covid dans leurs effectifs. Ugo Mola fait notamment référence à la 2ème journée de Champions Cup, où certains clubs ont gagné leur match sur tapis vert, d'autres ont vu leur match reporté. "Ce qui me gêne, ce ne sont pas les règles et de les respecter, c'est les petits calculs. Il y a une Coupe d'Europe, on peut la jouer ou pas. Si tout le monde la joue, ok. Si c'est reporté, c'est reporté pour tout le monde. Si il y a match perdu, dans quelles circonstances? Pour le championnat c'est pareil, s'exaspère Mola. Moi j'ai juste besoin de rentrer dans une compétition où les règles sont clairement établies et équitables. Les règles m'ont un petit peu échappé ces derniers temps", conclut l'ancien ailier ou arrière international.

Top 14 - Ugo Mola (Toulouse)

Top 14 - Ugo Mola (Toulouse)Icon Sport

Des joueurs reposés mais des repères collectifs qui en pâtissent

Au delà des considérations du calendrier, l'aspect sportif reste néanmoins la principale source de casse tête d'Ugo Mola. N'allez pas lui demander si ces reports sont une perte de rythme ou moins de fatigue pour son effectif car "je suis en incapacité de répondre à cette question, déclare t-il. Pour certains qui avaient beaucoup été exposés, on peut considérer que c'est du temps de repos pas totalement incongru au regard des échéances qui sont les leurs. Nos internationaux ont beaucoup joué, avant une période de Tournoi des 6 Nations qui s'augure d'ici un mois, leur ménager un peu de temps de repos, c'est pas plus mal. Mais pour d'autres, en tant que repères collectifs d'équipe, qui restent ma priorité, ça a pris un peu de retard et on verra dans quel état on se présente à Clermont. L'état d'esprit est franchement remarquable ici, mais il y a beaucoup d'incertitudes autour de la qualité collective de notre équipe", ajoute l'ancien joueur du Stade toulousain entre 1990 et 1996.

Robin Lopez

Contenus sponsorisés