Icon Sport

Nyakane, le pilar au cœur d'or

Nyakane, le pilar au cœur d'or
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 10/01/2022 à 17:02Mis à jour

TOP 14 - Trevor Nyakane, qui a rejoint le Racing la semaine dernière, pourrait faire ses grands débuts sous le maillot francilien ce week-end, à Swansea. L'occasion, pour nous, de présenter ce pilier atypique...

La semaine dernière, Trevor Nyakane (32 ans, 52 sélections) a posé ses valises au Plessis-Robinson, le centre d'entraînement du Racing 92. Recruté afin de pallier les carences aperçues en début de saison de la mêlée francilienne, le pilier des Springboks (1,78 m et 128 kg), champion du monde en 2019, pourrait même faire ses grands débuts sous le maillot ciel et blanc face aux Ospreys, ce week-end.

Capable d'évoluer des deux côtés de la première ligne, celui que l'Afrique du Sud connaît sous le nom de "Pumbaa" -le phacochère du Roi Lion- aura la lourde mission d'offrir au paquet d'avants francilien plus de puissance qu'il n'en a actuellement en vue des phases finales de la coupe d'Europe et du championnat... si phases finales il y a, bien évidemment.

Lors du confinement sud-africain, il a distribué près de 2000 repas dans les townships

Selon nos confrères de la presse sud-africaine, les Bulls de Pretoria, précédents employeurs de Trevor Nyakane, devraient prochainement recevoir 280 000 euros de la part de leurs homologues du Racing 92, une somme permettant de racheter les deux années de contrat liant encore le Springbok à cette franchise vainqueur du Super Rugby en 2007, 2009 et 2010, désormais rattachée à la Ligue Celte.

Dépeint comme « un ciment du groupe sud-africain » durant le dernier Mondial par son sélectionneur Rassie Erasmus, Trevor Nyakane s'est récemment signalé en venant en aide aux personnes les plus démunies de son pays : aux côtés de l'ancien capitaine des Springboks John Smit, ledit Pumbaa a en effet distribué dans les townships de Johannesbourg et via l'association "One Cup of Pap", près de 2000 repas quotidiens à des personnes en grand danger social, lors du premier confinement sud-africain en 2020. "J'ai passé une partie de ma vie à ne penser qu'à jouer au rugby, disait-il alors à nos confrères du Township News. Avec cette association, j'ai désormais l'opportunité de tendre la main et rendre ce que la vie m'a offert".

Contenus sponsorisés