Midi Olympique

Toulouse est d’attaque (et déjà leader)

Toulouse est d’attaque (et déjà leader)

Le 12/09/2021 à 22:55Mis à jour Le 12/09/2021 à 23:19

TOP 14 - Le Stade toulousain n’a pas manqué ses retrouvailles avec Ernest-Wallon, étrillant le RC Toulon (41-10) en clôture de la 2e journée. Les Haut-Garonnais décrochent le point de bonus offensif, grâce à six essais marqués dans une partie totalement maitrisée, et sont leaders.

Si l’affiche était belle, le suspens n’a pas été au rendez-vous. Tant le Stade Toulousain a maitrisé son sujet, prenant rapidement les devants pour contrôler un match parfaitement mené, et synonyme d’un deuxième succès en autant de journées des joueurs d’Ugo Mola. La réalisation en fin de match des Varois, par Lopeti Timani marquant le premier essai de la saison des siens (80e), n’a servi qu’à sauver l’honneur. Le RCT, trop indiscipliné, en souffrance en touche, et dans l’incapacité à se créer des opportunités, n’a fait que subir durant cette partie.

Les Toulonnais ont payé de nombreuses maladresses et fautes, à l’image des cartons jaunes contre Sosene-Feagai (8e) et Alainu’uese (42e). Dans les deux cas, ces intériorités numériques ont été accompagnés d’un essai des Toulousains, avec d’abord Selevasio Tolofua à la suite d’un ballon porté (8e), puis avec Alban Placines encore sur un maul dévastateur (43e). On ajoutera à ces deux coups à 15 contre 14, deux essais sur interceptions par Thomas Ramos (24e) et Zack Holmes (31e), pour une leçon de réalisme.

Les Toulousains ne font pas de détail et déroulent

Outre ces quatre réalisations, on a constaté une équipe du Stade Toulousain parfaitement en place et dans la continuité de la précédente saison. Le Champion en titre s’est nourri des erreurs adverses, tout en y ajoutant une véritable volonté de créer du jeu. Pour autant, il faut souligner que le RC Toulon n’a pas démérité dans ses intentions en première période, sauf que le contraste dans l’efficacité aura été flagrant. Cela aura au moins eu le mérite de donner du rythme à ce duel pendant plus d’une heure, avant que la gestion ne l’emporte.

Matthis Lebel sur une offensive en première main et à la réception d’une passe au pied de Ntamack (48e) et Peato Mauvaka d’une belle course sur le fermé après une combinaison en touche (74e) sont venus apporter aussi leur pierre à l’édifice offensif. Toulouse a donc confirmé son succès inaugural à La Rochelle de la plus belle des manières, avec un bonus offensif qui est en plus synonyme de 1ère place dans ce tout début de TOP 14. Alors que Toulon, remanié, concède un premier revers après son nul contre Montpellier, et plafonne.

Contenus sponsorisés