Icon Sport

Toulouse reçu 6 sur 6

Toulouse reçu 6 sur 6

Le 09/10/2021 à 18:46Mis à jour Le 09/10/2021 à 20:14

TOP 14 - Les Toulousains restent invaincus en TOP 14. À Ernest-Wallon, les Rouge et Noir ont glané leur sixième succès en autant de rencontres en s’imposant face à Pau 38 à 10 avec le bonus offensif. Après une première mi-temps brouillonne, Toulouse s’est réveillé en seconde mi-temps.

Samedi après-midi, les Toulousains ont remporté leur sixième succès en TOP 14, en autant de rencontres, en s’imposant à domicile, avec le bonus offensif, face à une valeureuse équipe de Pau 38-10. Les hommes d’Ugo Mola ont forcé la décision de la rencontre pendant le deuxième acte après avoir passé les 40 premières minutes sans marquer le moindre point. La faute à une équipe de Pau qui a su bien défendre sa ligne et saisir les opportunités qui se présentaient à elle en attaque malgré la blessure du deuxième ligne Ducat et du demi de mêlée Daubagna dans les 5 premières minutes.

Si le tableau de marque affiche une victoire large des Toulousains, la réalité du terrain n’est pas la même. Les coéquipiers d’Antoine Dupont ont longtemps été malmenés par des Palois très solides. Une solidité défensive qui a fait déjouer complètement les Stadistes dans les 40 premières minutes. À tel point que les Toulousains étaient menés au moment de rejoindre les vestiaires 7-0. Mais après les imprécisions du premier acte, les Rouge et Noir se sont mis en mode rouleau compresseur pour venir à bout de Pau.

Des mauls diablement efficaces

Avant de prendre le large en seconde mi-temps, les Toulousains ont souhaité se rassurer dès la reprise en prenant les points dès que cela se présentait. Une fois le compteur ouvert, Toulouse a déroulé. Dans le sillage d’un excellent Anthony Jelonch, auteur d'un doublé, les locaux ont marché sur leurs adversaires avec pas moins de 5 essais inscrits. Sur ces 5 réalisations, 3 l’ont été derrière des mauls. Si les touches étaient brouillonnes en première période, celles du deuxième acte ont été réalisées à la perfection. Un travail de sape qui a fait exploser les Palois.

Une semaine après s’être imposés, à Biarritz, grâce à l’apport de son banc, les Toulousains ont une nouvelle fois attendu la deuxième période pour forcer la décision. Une victoire acquise à l’usure et aux remplaçants. Pour les Palois, qui avaient choisi de faire tourner leur équipe pour ce déplacement périlleux, le score peut paraître lourd. Mais en ayant rivalisé pendant une mi-temps avec ce qui se fait dans le championnat, il faudra tirer des enseignements de cette rencontre.

Contenus sponsorisés