Icon Sport

Toulon : Villière attendu dans le quinze de départ face au Stade français-Paris

Toulon : Villière attendu dans le quinze de départ face au Stade français-Paris

Le 24/11/2022 à 16:42Mis à jour Le 24/11/2022 à 18:54

TOP 14 - INFO MIDOL. Lors de la mise en place au RCT Campus, ce jeudi matin, l’international français avait la chasuble de titulaire. Six mois après sa dernière rencontre, le môme de Vire va goûter de nouveau à la compétition face à Paris, avec le maillot du Rugby club toulonnais, pour la 11e journée de Top 14.

Il voit la lumière au bout du tunnel. Celle qui s’était éteinte un funeste 27 mai 2022, au stade Vélodrome, lors de la finale de Challenge Cup perdue par Toulon face à Lyon (30-12). Gabin Villière avait été contraint de quitter ses partenaires peu avant la demi-heure de jeu, blessé à la cheville gauche. Il avait vécu ce moment de manière difficile, avec le sentiment d'avoir abandonné ses partenaires. Quasiment six mois jour pour jour, il va pouvoir de nouveau leur prêter main-forte sur le pré.

Depuis son arrivée à Toulon, ses sélections avec le XV de France jusqu’au Grand Chelem, l’intéressé n’avait pas connu un seul accroc. À force de tirer sur un corps qu’il ne ménage pas, ce dernier a fini par lâcher. Par deux fois, sa cheville gauche a été opérée. Pour l'hyperactif, la mise à l'ombre a été abrupte et longue, trop longue.

À l’orée de sa semaine de reprise avec le groupe professionnel, Villière avait un sourire qui en disait long. Son envie et son appétit ont convaincu le staff varois de le relancer à Jean-Bouin, face à Paris, pour la 11e journée de Top 14. Hasard du destin, l’ex-élément de Rouen avait débuté son aventure avec le maillot Rouge et Noir, dans ce même écrin, le 13 octobre 2019.

"Gabin, il n’y en a qu’un"

Interrogé en conférence de presse, Franck Azéma a tressé des louanges à son ailier casqué, qui s’inscrit comme un véritable leader au sein de l’entité au muguet : "C’est quelqu’un qui prend de plus en plus la parole dans le groupe. Mais Gabin, il n’a pas forcément besoin de ça. Il est légitime sur ce qu’il fait, et par les actes proposés sur le terrain. C’est en ça qu’il est reconnu comme un leader. Si tu parles beaucoup, et que tu fais peu sur le terrain, ça ne dure pas longtemps. Il fait ce qu’il dit. Il est efficace à l’entraînement et en match sur ce qui fait un joueur de très haut niveau. Il est légitime dans ce rôle de leader. Il prend beaucoup de place dans le vestiaire. Il n’a pas fini de grandir là-dessus."

L’ex-manager de l’ASMCA s’est également réjoui de récupérer son élément dans un match à fort enjeu, alors que Toulon reste sur deux défaites (Bordeaux-Bègles, Montpellier) et que Cheslin Kolbe est sur le flanc : "Gabin, c’est Gabin. Gabin, il n’y en a qu’un. Il a un tempérament hors-norme. Gabin, c’est le caractère et le mental. Dès les premiers entraînements, il est au-dessus des standards que peuvent proposer une équipe. Il a beaucoup d’enthousiasme. C’est un combattant, et forcément c’est un exemple pour l’équipe. Pour les lignes de devant ou de derrière, c’est un moteur au niveau de l’énergie." Une énergie qui sera utilisée dès le coup d’envoi face à Paris.

Contenus sponsorisés