Icon Sport

Mauvaka : "Ça fait un peu ch*** de perdre aux portes de la finale"

Mauvaka : "Ça fait un peu ch*** de perdre aux portes de la finale"
Par Rugbyrama

Le 19/05/2022 à 09:27Mis à jour Le 19/05/2022 à 11:41

TOP 14 - Le talonneur international du Stade toulousain Peato Mauvaka était en conférence de presse ce mercredi en milieu de journée. Il s'est exprimé sur la demi-finale perdue face au Leinster, le match face à Brive ou encore sa prolongation de contrat au Stade toulousain.

Il reste encore une belle page à écrire pour le Stade Toulousain avec la quête du bouclier de Brennus … Mais le voyage à Brive ne sera pas un voyage de fin d’année…

Non (rires), on sait que ça va être dur. C’est toujours difficile de jouer chez eux, mais on se doit de gagner à Brive pour faire partie des six à la fin de la saison.

C’est important d’avoir tout de suite un match à enjeu pour digérer la défaite contre le Leinster ?

Ça fait un peu ch*** de perdre aux portes de la finale. Mais voilà, c’est le jeu. Cela nous permet aussi de switcher sur le Top 14 où on a quelque chose à aller chercher et à défendre surtout.

Vous avez senti un manque de fraîcheur sur cette demi-finale ?

Non, ce n’est pas juste lié à la fraicheur. Ils ont été meilleurs que nous ce jour-là et on n’a rien à dire

Qu’est-ce que vous ont dit les entraineurs pour vous remobiliser ?

Rien. On est assez grands pour se remettre en question. On sait qu’on a manqué de détails et c’est ce qui a fait qu’on a perdu cette demi-finale ? On va essayer de faire mieux samedi.

Vous avez eu une semaine un peu plus légère pour récupérer ?

Non, c’est dur parce qu’il fait chaud (rires). Lundi et mardi on a fait de la récupération avec des entrainements en marchant. Mais le fait qu’il fasse très chaud, c’est plus dur qu’un match… Ce qui est bien c’est que les deux derniers matchs sont à 21 heures (rires).

Cette semaine, le club a officialisé votre prolongation. C'était important pour vous de continuer à Toulouse ?

Oui ! J’aime ce club, mon jeu est fait pour Toulouse. Pour l’instant je me sens bien, on est bien avec Julien (Marchand). On tourne bien et on s’entend bien donc pour l’instant je poursuis ici.

Cela ne vous a pas effleuré l’esprit de partir ?

Non, pas du tout. Je joue pour l’amour du maillot (rires) !

Propos recueillis par Iker LAGRENADE

Contenus sponsorisés