• Top 14 - Stade toulousain - Antoine Dupont
    Top 14 - Stade toulousain - Antoine Dupont

En stats’ : pourquoi Toulouse ne peut pas nier la "Dupont-dépendance"

Par Rugbyrama
Le

TOP 14 - Voilà plus d’un mois qu’Antoine Dupont n’a pas porté les couleurs toulousaines. Depuis son absence, le Stade s’est incliné à deux reprises et s’est contenté d’un match nul face au Stade français. Alors, Toulouse éprouve-t-il plus que jamais la "Dupont-dépendance" ? Retour sur les statistiques du demi de mêlée pour tenter de répondre à cette question.

Dire qu’Antoine Dupont et ses coéquipiers internationaux sont indispensables à cette équipe toulousaine pour qu’elle se transforme en machine à gagner est souvent considéré comme une simple opinion pas vraiment fondée. Alors cette fois, faisons parler les statistiques.

Le demi de mêlée du Stade toulousain et des Bleus a eu gain de cause quant à sa suspension après son carton rouge reçu face aux Boks. Finalement réduite à deux semaines, Antoine Dupont a donc purgé sa peine et pourrait être de retour dès ce week-end face à Perpignan. Mais surtout pour affronter le Munster.

La peine d'Antoine Dupont a été réduite à deux semaines !

Il a donc déjà purgé ses deux rencontres de suspension et est disponible dès ce week-end avec le Stade toulousain. pic.twitter.com/KUKXh7KWTL

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) November 30, 2022

Bien qu’Ugo Mola assure qu’il "faut arrêter de parler de ces périodes sans les internationaux français", qui ne peuvent être la cause de tous les maux du Stade toulousain, c’est un ouf de soulagement qu’a dû pousser l’entraîneur après la réduction de peine de son maître à jouer. Voilà plus de deux semaines que le demi de mêlée est privé des terrains. Mais voilà surtout plus d’un mois qu’il n’a pas joué avec le Stade toulousain et le constat est sans appel.

C’est simple, si on se plonge dans les statistiques, avec Antoine Dupont titulaire et ses coéquipiers internationaux (Baille, Marchand, Jelonch, Ntamack, Lebel, Mauvaka), le club toulousain signe un 100% de victoires (6/6 face à Bordeaux, Toulon, le Racing 92, Clermont et Brive). Sans Antoine Dupont et toujours sans le reste des internationaux, le demi de mêlée absent ou sur le banc (comme lors du déplacement à Pau), c’est seulement 20% de victoire (1/5, à Montpellier). Difficile donc de dire que la présence du demi de mêlée importe peu. Et encore plus difficile de dire que le Stade toulousain, malgré lui, n’éprouve pas de "Dupont-dépendance".

Pour aller plus loin dans les statistiques, Antoine Dupont titulaire ce n’est pas seulement deux essais mais surtout, 45 courses ballon en main accompagnées de cinq franchissements en six matchs seulement. Finalement c’est un franchissement assuré quasiment sur tous les matchs. Pour ce qui est des plaquages, le demi de mêlée accumule 20 plaquages cassés depuis le début de la saison pour seulement 7 plaquages manqués. Alors non une victoire du Stade toulousain ne peut reposer sur les épaules d’un seul homme mais il n’empêche que pour l’heure les statistiques parlent d’elles-mêmes…

Un retour d’autant plus précieux avant le Munster

Après une troisième défaite en terre lyonnaise le week-end passé, il n’empêche que le Stade toulousain ne tremble pas, toujours premier au classement quelques jours avant la réception de Perpignan qui ne devrait pas poser de problème aux hommes d’Ugo Mola. Pour ce qui est de la Champions Cup, le calendrier est en revanche beaucoup moins flatteur puisque les Toulousains se déplaceront d’entrée de jeu au Munster.

? DETAILS DU PROGRAMME?

À quels matchs de la Journée 1 allez-vous assister ?#ChampionsCup

— Champions Cup France (@ChampionsCup_FR) October 7, 2022

Un premier match qui n’aura rien de simple Ntamack et ses coéquipiers le savent bien puisque sur les cinq dernières confrontations, le Stade toulousain s’est incliné à quatre reprises. La dernière étant celle qui s’était soldée par une victoire toulousaine au terme d’une séance de tir au but en quart de finale la saison passée.

Et en plus de devoir préparer un match compliqué, il y a encore quelques jours, le Stade toulousain devait composer sans Antoine Dupont. Face au Munster, Paul Graou, Martin Page-Relo ou encore Arthur Retière auraient-ils eu les épaules assez solides ? Et bien la question ne se pose plus puisque le demi de mêlée titulaire pourra bel et bien jouer ce match. Reste à voir s’il tiendra toutes ses promesses. Mais il faut bien avouer que quand il s’agit d’Antoine Dupont on a tendance à ne pas vraiment se poser la question.