Midi Olympique

Baget, modèle de persévérance

Baget, modèle de persévérance
Par Pablo Ordas via Midi Olympique

Le 22/06/2022 à 09:17Mis à jour Le 22/06/2022 à 09:35

TOP 14 - Meilleur marqueur d’essais de Pro D2, Rémy Baget (ailier de Bayonne) vient de réaliser sa première saison pleine. Un aboutissement pour le jeune homme de 24 ans, qui ne pensait pas franchement devenir professionnel, il y a encore quelques saisons.

Un sportif a besoin, parfois, d’un petit coup de pouce. D’un coup du destin, pour lancer ou booster sa carrière. Nous sommes en 2011 et Rémy Baget s’éclate avec ses amis des cadets de Rabastens dans son championnat territorial, loin, très loin des sélections, pôles espoirs ou filières fédérales. Les clubs des alentours ne s’intéressent pas spécialement à lui. Mais Sam Lacombe, entraîneur à l’association du Stade toulousain issu de Rabastens, décide de le sortir du village, pour le faire signer dans la maison toulousaine. Premier coup de pouce.

En 2018, alors que Yannick Bru vient de prendre les rênes du secteur sportif de l’Aviron, il intègre, dans son staff, Éric Artiguste, qui entraîne alors les espoirs rouge et noir. Alors que le club basque cherche à renforcer son effectif, Artiguste glisse à l’ancien entraîneur du XV de France les noms de Tristan Tedder, Maxime Marty, Fabien Nabias et Rémy Baget, qu’il a entraînés à Toulouse. Second coup de pouce.

Sans l’aide de ces deux hommes, aujourd’hui, Rémy Baget ferait très certainement le bonheur de Gaillac, en Fédérale 2. Loin des paillettes du monde professionnel.

Il voulait rentrer à Gaillac après les espoirs

Découvrez la suite de l'article sur Midi Olympique

Contenus sponsorisés