Icon Sport

Réduit à 13, Pau enfonce le Stade toulousain au terme d'un match électrique

Réduit à 13, Pau enfonce le Stade toulousain au terme d'un match électrique

Le 19/02/2022 à 16:55Mis à jour Le 19/02/2022 à 17:33

TOP 14 - La Section paloise s'est imposée contre Toulouse au bout du suspense ce samedi après-midi, sur sa pelouse du Hameau (27-22). Auteurs d'un superbe premier acte, les Béarnais ont été réduits à 13 après les exclusions des centres Manu et Vatubua. Après avoir longtemps résistés, ils enfoncent finalement le champion dans la crise, leur infligeant une sixième défaite de suite en Top 14.

"Au-delà de retrouver de l'allant offensif et de l'enthousiasme, il faut aussi qu'on réapprenne à gagner des matchs.” Cette semaine en conférence de presse, l’entraîneur des avants du Stade toulousain avait rappelé que ses joueurs se devaient de renouer avec la victoire, après cinq défaites consécutives en championnat. C’est une nouvelle fois manqué.

Dès l’entame, son équipe se retrouvait sous pression. Privée de ballon, elle voyait la Section réaliser un très bon début de match et logiquement, Antoine Hastoy ouvrait le score avec une pénalité (3-0, 9e). Thomas Ramos lui répondait cinq minutes plus tard (3-3, 14e), mais les visiteurs étaient globalement dominés sur l’entame. Bons en mêlée fermée (deux pénalités obtenues), les Palois proposaient quelques offensives de qualité et Steven Cummins, à la moitié de ce premier acte, inscrivait le premier essai du match (10-3, 21e). Dix minutes plus tard, le trois-quarts centre Tumua Manu doublait la mise et les Béarnais prenaient le large (17-3, 31e).

Tout était parfait pour Pau. Jusqu’à ce que Tumua Manu, un des meilleurs palois en ce début de match, donne un coup-de-poing à Alban Placines, synonyme de carton rouge (33e). Toulouse essayait de mettre à profit sa supériorité numérique, mais les visiteurs se heurtaient à une défense béarnaise hermétique et bien organisée. Et les joueurs d’Ugo Mola se montraient maladroits, à l’image de cet en-avant de Chocobares (38e) à un mètre de l’en-but adverse. Ainsi, à la pause, ils comptaient quatorze points de retard.

Doublé pour Delibes

Au retour des vestiaires, Pau profitait de l’indiscipline toulousaine (deux fautes en trois minutes), pour accroître son avance grâce à la botte d’Antoine Hastoy (20-3, 43e). Bien que réduits à quatorze, les locaux étaient toujours aussi dangereux et Eliott Roudil, à une demi-heure de la fin, inscrivait le troisième essai de son équipe (27-3, 49e). Cependant, la Section se retrouvait à treize pour les trente dernières minutes de jeu, après un nouveau rouge adressé à Jale Vatubua pour un plaquage dangereux et sans ballon sur Santiago Chocobares (50e). Cette fois, le Stade toulousain mettait à profit sa double supériorité numérique et Dimitri Delibes, en deux minutes, s’offrait un doublé qui relançait totalement son équipe (27-15, 56e).

Six minutes plus tard, c’est son compère, Matthis Lebel qui s’illustrait en marquant le troisième essai des siens, lequel ramenait Toulouse à cinq points de Pau (27-22, 62e). À treize et sans sa paire de centre, Pau souffrait. Mais les locaux se montraient solidaires, à l’image de ce ballon porté bien défendu à cinq mètres de leur en-but (77e) et l'emportaient face au champion de France en titre.

Le film du match

Contenus sponsorisés