Icon Sport

Priorité à la récupération pour les Montpelliérains

Priorité à la récupération pour les Montpelliérains

Le 19/06/2022 à 14:11Mis à jour

TOP 14 - Forcément usés par une demi-finale disputée sous des températures caniculaires et un jour plus tard que leurs futurs adversaires castrais, les Héraultais vont privilégier la régénération en vue de la finale vendredi soir prochain au Stade de France.

Avant même que la demi-finale soir terminée, le staff de Montpellier avait pensé à la préparation de la finale. Normal répondrez-vous, quand on sait que les demies se sont disputées à Nice sous une chaleur caniculaire (malgré l’horaire de 21 heures) et que les Montpelliérains allaient avoir un jour de récupération en moins sur une semaine déjà ultra-courte (samedi soir-vendredi soir).

Philippe Saint-André évoquait donc après la rencontre des célébrations très sobres : "Là on va rentrer à l’hôtel, boire deux ou trois bières mais on commence la récupération, la régénération dès demain dimanche. Le match a été très dur, très physique, joué sous une terrible chaleur. On doit retrouver de la fraîcheur car les Castrais vont nous proposer des choses différentes des Girondins." Dès demain ? Oui, dès le dimanche : "Nous avions anticipé en cas de qualification pour la finale", glissait le boss du MHR avec un sourire en coin.

Semaine courte et légère

Et son entraîneur des avants, Olivier Azam de nous dévoiler son fameux plan : "On repart demain après-midi, on est dans un hôtel thalasso où nous allons commencer la récupération dès demain matin, et après on rentre directement. On voulait que les mecs puissent être chez eux dès le dimanche soir." Les Cistes vont donc profiter de deux heures de thalassothérapie à Nice dès ce dimanche matin, de 8h30 à 10h30. Ensuite, ils rentreront à Montpellier dans la foulée pour laisser le temps aux joueurs de profiter de leur familles et d’un repos des guerriers bien mérités.

Dès lundi, il devraient retrouver néanmoins le chemin du GGL Stadium, mais pour y vivre une semaine d’entraînement très… adaptée, comme nous le confiait Olivier Azam : "La semaine sera… légère ! Je pense qu’il n’y aura qu’un entraînement, peut-être mercredi, et on partira dans la foulée pour être à Paris dès mercredi soir. Philippe a dit : "On sera dans un bel hôtel !" Alors je lui fais confiance."

Pour l’heure, le lieu est encore tenu secret. Mais on fait confiance à l’ancien sélectionneur du XV de France pour trouver à ses hommes un établissement qui leur offrira les meilleures conditions pour préparer une finale qui s’annonce aussi passionnante que serrée...

Contenus sponsorisés