Icon Sport

Le point règlement : pourquoi l’essai de Kornath contre Clermont a été validé ?

Le point règlement : pourquoi l’essai de Kornath contre Clermont a été validé ?
Par Nicolas Zanardi via Midi Olympique

Le 13/09/2021 à 16:13Mis à jour Le 13/09/2021 à 17:40

TOP 14 - On jouait la 77e minute lorsqu’au bout d’une pénalité jouée à la main et d’un énième temps de jeu au près, le flanker castrais Kévin Kornath renversa Camille Lopez avant de s’infiltrer entre Miles Amatosero et Judicaël Cancoriet pour s’affaler de l’autre côté de la ligne d’en-but. Mais avait-il pu aplatir ?

C’est précisément pour répondre à cette question que M. Cédric Marchat sollicita son assistant vidéo, sauf que les images ne purent jamais y apporter une réponse concrète. La faute, entre autres, à deux soigneurs clermontois placés dans l’axe des caméras, éternelle source de crispation des diffuseurs et des arbitres, qui priva probablement les téléspectateurs et les directeurs de jeu de l’image qu’ils attendaient. Reste qu’en recoupant différents angles, le corps arbitral parvint à déterminer que Kévin Kornath avait bien réussi à franchir la ligne avec le ballon d’une part et aplati sans faire d’en-avant d’autre part. De quoi conclure logiquement à l’essai, l’impression terrain en direct de M. Marchat achevant de le convaincre. D’ailleurs, si les Clermontois ne se sont pas privés de critiquer certaines décisions du référé, cet essai si important ne revint jamais dans les discussions. La preuve que cette décision était sans ambiguïté, quand bien même aucune image ne la confirmait. Comem l’essai polémique accordé voilà quelques mois à Maro Itoje contre la France, lors du dernier 6 Nations…

Contenus sponsorisés