Icon Sport

Pour affronter l'UBB, Machenaud est seul au monde

Pour affronter l'UBB, Machenaud est seul au monde
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 28/11/2021 à 18:13Mis à jour Le 28/11/2021 à 18:29

TOP 14 - Au Racing, le poste de demi de mêlée est semble-t-il maudit, cette saison. Il y a un mois et demi, Teddy Iribaren se blessait gravement au genou, mettant sans le vouloir un terme à une saison déjà fort douloureuse. Dans la foulée, c’est le nouveau "gimmick" du rugby français Nolann Le Garrec qui laissait son épaule sur la pelouse du Stadium de Brive.

À tel point que ces prochaines semaines, l’expérimenté Maxime Machenaud (32 ans, 38 sélections) sera donc seul aux commandes du paquet d’avants francilien en attendant que l’Australien Mitchell Short, arrivé cette semaine, soit prêt au combat, "Max" incarnera évidemment l’option privilégiée par Laurent Travers et son staff. Très rarement décevant sous le maillot ciel et blanc, Maxime Machenaud, titulaire indiscutable en début de saison, est un buteur très fiable (85 % de réussite en moyenne face aux poteaux), un défenseur acharné et un éjecteur précis.

Il n’a pas la vitesse de Le Garrec et Iribaren dans la gestuelle, vous dites ? C’est une certitude. Mais ni l’un ni l’autre de ces joueurs ne possède le plaquage renversant, et fort utile auprès des zones d’affrontement, de Maxime Machenaud. Avant de rejoindre l’Aviron bayonnais, qu’il espère voir assurer sereinement sa remontée en Top 14, le demi de mêlée international retrouve ce week-end son club formateur bordelo-béglais, avec lequel il fut champion de France, catégorie Espoirs, en 2010.

Contenus sponsorisés