• Top 14 - Toulon - Pierre Mignoni
    Top 14 - Toulon - Pierre Mignoni

Mignoni : "Certains se battent, d’autres font semblant de se battre"

Par Mathias Merlo
Le | Mis à jour

TOP 14 - Très agacé par le visage montré par son équipe, lors de la gifle reçue face au Racing 92 (14-31) ce dimanche soir, Pierre Mignoni, le directeur du rugby du RCT, appelle à une profonde remise en question individuelle et collective.

Comment expliquez-vous cette performance insipide de Toulon ?

Quand tu fais onze mois dans la saison, c’est toujours compliqué d’être performant à chaque fois. Ça arrive de se louper, on l’a vu face à Montpellier. On a rectifié le tir à Paris, puis on est retombés dans l’inconstance. Ce n’est pas normal. On s’est dit certaines choses tout à l’heure. Je n’ai pas envie de les dire ici. On essaie de comprendre pourquoi. Mais vous savez, dans la vie comme dans un match de rugby, si tu n’as pas faim plus que l’autre, tu as peu de chance de pouvoir gagner. La première chose, c’est d’avoir faim. Après, tu te dois de comprendre l’aspect stratégique. Il faut jouer avec sa tête et ses forces, et également avec son énergie. Il y a des garçons qui ont de l’énergie, puis d’autres pas assez. Ce n’est pas digne de ce que l’on doit être à Toulon, et de ce qu’on doit faire ici. Tout d’abord, le staff et les entraîneurs vont assumer. On est là, et on assume. Puis après, à un moment donné, vous appelez ça comme vous voulez, des mecs doivent mouiller le maillot. On veut des mecs qui ont envie.

Dans une rencontre qui ne restera pas dans les annales du rugby, peu de joueurs sont repartis de Mayol avec des bons points. Antoine Gibert a tout de même marquer la rencontre de son empreinte, alors que la touche toulonnaise a largement failli. https://t.co/LDLRyUSpVa

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 4, 2022

Toulon brille par son inconstance depuis le début de saison. Pourquoi ?

Dans ce sport, comme dans tous les sports et même dans la vie, il faut beaucoup d’humilité. Est-ce qu’on a eu de l’humilité ce soir ? Non ! C’est tout. On est désolés pour notre public, et nos supporters. On sait que ce n’est pas facile de jouer le dimanche soir, mais j’ai l’impression qu’on commence à le subir. On le subit ! On le subit sur le terrain. J’ai l’impression que jouer le dimanche soir, c’est match perdu pour Toulon. On se met ça en tête, peut-être.

Est-ce votre plus grosse déception depuis votre retour à Toulon ?

C’est une immense déception. Je garde mes propos par rapport à ce que j’ai envie de dire. Je ne vais pas les dire devant vous.

Est-ce que l’arrivée de Dan Biggar peut apporter ce qui manque actuellement à Toulon ?

Oui, bien sûr. Mais Dan Biggar, il lui faut des joueurs autour de lui. Il faut lui donner de bons ballons. Il faut que des mecs se battent autour de lui. On doit se battre les uns pour les autres. Certains se battent, d’autres font semblant de se battre.

Dan Biggar connaît déjà la devise !#RCTR92 https://t.co/jxxvsweRc5

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 4, 2022

Est-ce que vous estimez que vous avez pris de haut l’équipe remaniée du Racing 92 ?

Vous connaissez le rugby. On connaît les joueurs en face. Tu vois que devant, c’est solide. La charnière sait gérer. C’était une équipe solide. Je préférais jouer l’équipe qui va affronter le Leinster. Le Racing 92 avait la tête ailleurs, mais ses joueurs avaient faim. Ils avaient l’humilité de vouloir gagner. C’est mérité, bravo à eux, c’est 100% mérité.

Est-ce que cette nouvelle défaite à Mayol peut marquer un tournant au niveau de votre management ?

Je n’en sais rien. Non, il n’y aura pas d’avant et d’après. Mais, c’est important de se dire les choses. On ne peut pas accepter ce que l’on a fait. Ce n’est pas que les coachs, j’espère que ce sont aussi eux. On doit avoir l’amour-propre de se dire qu’on n’a pas été à la hauteur. Tu dois rebasculer avec la volonté d’être plus régulier. On manque de régularité. Il n’y aura pas d’avant et après. Mais, on n’a pas de cadeaux à se faire dans ces moments.