Icon Sport

Saint-André : "Avec neuf points au classement, on est dans les clous"

Saint-André : "Avec neuf points au classement, on est dans les clous"

Le 18/09/2022 à 10:11Mis à jour Le 18/09/2022 à 10:14

TOP 14 - Satisfait de la victoire à l’arraché acquise sur la pelouse de Brive malgré un final haletant, le directeur du rugby montpelliérain Philippe Saint-André veut positiver sur le bon bilan comptable de son équipe.

Cela vous fait plaisir de gagner enfin à Brive ?

Oui ça fait plaisir, mais j’ai eu peur qu’à la fin Brive ne repasse devant… Il était bizarre ce match. On commence facilement, on marque, puis on prend un essai casquette… J’ai trouvé les Brivistes très bons, très agressifs au bon sens du terme, ils ont tenu le ballon. Et nous on se facilite pas la tâche : on mène de cinq points avec un lancer dans les 22, on perd le ballon, mêlée dans leur camp, on se fait pénaliser et on souffre jusqu’à la dernière seconde. Je suis content du résultat, de la victoire, ce n’est jamais facile de gagner ici à Brive, avec le public qu’ils ont c’est vraiment leur seizième homme.

Cela veut dire que Montpellier a franchi un palier ?

On répondra après le bloc de dix matchs. Mais ce qui est vrai, c’est même sans être bons à la Rochelle on est devant à la 77ème minute. On gagne Bordeaux en faisant seulement 45 minutes de grande qualité et là encore, on est en mesure de gagner. On a encore deux ou trois semaines de retard sur les autres équipes, mais on le savait, c’était un choix. Mais être à neuf points après trois matchs, on est dans les clous.

Ce coaching massif de six joueurs en même temps était-il un coup de poing donné sur la table ?

Oui, en début de deuxième mi-temps les Brivistes nous coinçaient dans un angle du terrain avec le vent, ils gagnaient tous les impacts. On avait besoin de remettre des joueurs frais, et d’expérience. On avait un très bon banc qui nous a fait du bien. On subissait trop, les Brivistes avançaient. Ils nous ont vraiment mis à mal, surtout de la 40ème à la 60ème. On n’arrivait pas à sortir de notre camp, et on était sur les talons défensivement… Six joueurs d’un coup, ce n’est pas rien. Mais des fois ça fonctionne, mais pas toujours…

Cette victoire n’aurait-elle pas un petit côté "avertissement sans frais", en termes de contenu et plus spécialement sur la conquête ?

En termes de contenu, on fait dix très bonnes minutes, et ensuite on a été très moyens. On finit très bien. C’est étonnant car d’habitude on est très bons en touche mais les Brivistes sont redoutables dans l’exercice, ils l’ont montré contre Lyon et à Perpignan la semaine dernière. Nous, on manque encore de précision sur notre conquête qui était notre gros point fort la saison dernière. Cela va passer par du travail. Après, je rappelle qu’on était privés de Paul Willemse et Bastien Chalureau. Tyler Duguid a fait le job. Il est dans notre centre de formation depuis trois ans, il est Jiff depuis cette année et cela fait partie de notre politique de faire monter des jeunes.

Contenus sponsorisés