Icon Sport

Perpignan face au jury : des avertissements mais une année finalement bien validée

Perpignan face au jury : des avertissements mais une année finalement bien validée

Le 06/07/2022 à 17:01Mis à jour Le 12/07/2022 à 14:20

TOP 14 - C’est l’heure des passages devant le jury pour les 14 équipes du championnat. Après une haletante saison 2021-22, chaque club doit tirer son bilan pour faire mieux l’année prochaine. En difficulté lors du premier semestre, Perpignan valide tout de même son année.

Les Perpignanais se sont faits peur, très peur. Arrivés en Top 14 dans la peau du champion incontesté et incontestable de Pro D2, les Catalans n’avaient qu’un seul objectif en tête : assurer leur maintien au plus haut niveau. Après un début de saison mitigé et un mois d’octobre noir, l’Usap a su reprendre du poil de la bête en cette année 2022.

Dans un premier temps, les joueurs de Patrick Arlettaz ont enterré les espoirs de maintien du BO avant de passer très près d’un maintien direct à l’issue de la vingt-sixième journée. Barragiste, les Sang et Or ont dû aller batailler dans les Landes, sur le terrain de Mont-de-Marsan pour conserver leur place dans l’élite. Au final, l’essentiel est assuré. Perpignan évoluera en Top 14 la saison prochaine, pour le plus grand plaisir des puristes de nos championnats.

Le + de la saison : la magie d’Aimé-Giral opère toujours

On ne parlera jamais assez de l'importance du seizième homme au rugby. Les supporters catalans l’ont une nouvelle fois démontré cette saison, ils font partie des plus fervents de notre cher championnat. On a tous forcément une image qui nous revient d’une ambiance survoltée dans les tribunes d’Aimé-Giral. La plus marquante est peut-être celle de la rencontre face à Brive. Conscients de l’importance de la rencontre, les supporters catalans ont réservé un accueil survolté à leurs protégés. Loin d’être une coïncidence, les joueurs sang et or se sont largement imposés ce jour-là face aux Corréziens.

Les supporters perpignanais n'ont jamais cessé d'être derrière les leurs

Les supporters perpignanais n'ont jamais cessé d'être derrière les leursIcon Sport

Cette ferveur se démontre dans les statistiques. Pour assurer un maintien dans l’élite, il faut avant-tout faire le travail à la maison. Et ça, les Perpignanais l’ont rapidement compris. Malgré quelques accrocs face à Pau, le Stade français ou encore Montpellier, les coéquipiers de Mathieu Acebes ont su engranger des points importants lorsque nécessaire. En treize réceptions, l’Usap s’est imposée à huit reprises, avec des succès de prestige face à Bordeaux-Bègles, La Rochelle et Toulouse. Des points qui n’auront pas suffi pour terminer douzième mais suffisants pour ne pas être longtemps inquiété au sujet de la quatorzième place.

Le - de la saison : Jaminet, bilan mitigé

On en a peut-être trop attendu, mais Melvyn Jaminet n’aura pas eu l’influence que l’on pouvait imaginer durant cet exercice 2021/2022. Stratosphérique en Pro D2 et l’été dernier avec le XV de France, l’arrière catalan a débarqué en Top 14 avec un statut à assumer. Force est de constater que tout ne s’est pas passé comme prévu pour le joueur passé par Toulon étant jeune. Absent durant une grande partie de la saison pour cause de sélection avec les Bleus, il aura loupé quelques coups de pied importants avec le maillot de l’Usap sur les épaules. Certains supporters se rappelleront peut-être de la rencontre face au Stade français, le meilleur exemple d’une irrégularité constante en club.

Heureusement pour Perpignan, en joueur de grand talent qu’il est, Melvyn Jaminet a su être présent le jour où il le fallait. Lors de l’access-match face à Mont-de-Marsan, il a inscrit la bagatelle de 26 points, avec un essai en prime, le seul de sa saison. Celui qui va rejoindre Toulouse à l’intersaison quitte l’Usap après n’avoir disputé que 14 matchs avec le club qui l’a révélé.

Top 14 - USAP - Melvyn Jaminet

Top 14 - USAP - Melvyn JaminetIcon Sport

Le match de la saison : le récital contre Toulouse

Peu d’équipes peuvent se vanter d’avoir empoché cinq points lors de leur duel face au Stade toulousain. Encore moins lorsque ces formations sont censées jouer le maintien. Perpignan l’a fait. Le 5 février dernier, l’Usap reçoit sur ses terres une équipe haut-garonnaise privée de ses internationaux. Une donnée à prendre en compte, mais qui n’enlève en rien à la prestation des joueurs de Patrick Arlettaz.

En vingt minutes, les Catalans inscrivent trois essais pour faire encore un peu plus chavirer le stade Aimé-Giral. Après une réaction toulousaine, l’Usap arrive à réagir pour franchir la ligne à deux reprises supplémentaires et signer un magnifique succès à cinq points 36-13 face aux champions de France en titre. Le centre Jeronimo De La Fuente est le dernier à y aller de son essai.

L'Usap a signé un match référence face à Toulouse.

L'Usap a signé un match référence face à Toulouse.Icon Sport

Le joueur : Mamea Lemalu, prime à la régularité

Pour assurer son maintien, le staff perpignanais a pu s’appuyer sur quelques cadres qui n’ont jamais déçu, ou presque. On peut penser à Bautista Delguy, Mathieu Acebes voire même Sacha Lotrian, mais c’est bien Genesis Mamea Lemalu qui mérite le plus de recevoir les honneurs. Durant toute la saison, le numéro huit catalan n’a jamais cessé d’avancer, de faire mal à ses adversaires. Un apport non négligeable pour l’Usap.

Le tracteur catalan n’a loupé que six rencontres de championnat dans la saison. Il a été titularisé à vingt-quatre reprises, pour cinq essais marqués. Sa prestation face au Racing 92, en deuxième partie de saison, aura marqué bon nombre d’observateurs. Ses dix percussions et neuf plaquages l’ont attesté. Mamea Lemalu sera encore un maillon fort de l’effectif sang et or la saison prochaine.

Genesis Mamea Lemalu - Perpignan

Genesis Mamea Lemalu - PerpignanIcon Sport

Et maintenant ? Encore une fois, le maintien et rien d’autre

La saison change, pas l’objectif. Lors de l’exercice 2022/2023, les troupes catalanes n’auront qu’une idée en tête, rester en Top 14. La tâche sera tout autant difficile que la saison passée pour une formation qui va voir partir Melvyn Jaminet et Bautista Delguy notamment. L’Usap a tout de même les moyens de s’offrir une troisième saison dans l’élite même si des formations comme Brive, Bayonne ou encore la Section paloise seront de sérieux concurrents.

Quel est votre pronostic pour l'Usap la saison prochaine ?

Sondage
4815 vote(s)
Champion
Dans le top 6
Ventre mou
Barragiste
Reléguée
Contenus sponsorisés