• Top 14 - Arnaud Mela (Brive)
    Top 14 - Arnaud Mela (Brive)
  • Top 14 - Julien Tisseron (Montpellier)
    Top 14 - Julien Tisseron (Montpellier)
  • Top 14 - Racing 92 - Laurent Travers
    Top 14 - Racing 92 - Laurent Travers

"On ne pouvait pas faire pire !" : le top des déclas du week-end

Par Rugbyrama
Le

TOP 14 - La colère d'Arnaud Méla, le soulagement de Julien Tisseron, l'agacement de Pierre-Henry Broncan, la satisfaction de Laurent Travers, la déception de Jono Gibbes... Voici le top des déclas du week-end !

On ne pouvait pas faire pire !

Les Brivistes sont sortis du stade du Hameau la mort dans l’âme. Le CAB n’a plus gagné depuis six matchs et comptait sur cet important déplacement pour remettre les pendules à l’heure. Après trois semaines de coupure, les Corréziens sont retombés dans leurs travers dans le Béarn, de quoi agacer Arnaud Mela, l’entraîneur en chef briviste. "On ne pouvait pas faire pire ! Quand on se dit les choses, il faut se regarder dans les yeux, assumer et aujourd’hui dans l’engagement je suis très déçu. Ce sont des choses que je ne supporte pas. Quand on vient ici pour sauver la baraque, et qu’en défense on ne monte pas chercher les mecs, que sur les ballons portés on se fait bousculer dans tous les sens et qu’on n’est pas capable d’en construire un… Et s’il n’y a pas cet engagement, tu ne gagnes nulle part !"

Cette victoire est inespérée

Changement radical d’ambiance à Montpellier. Les Cistes recevaient une piégeuse équipe de Bayonne et se sont très vite compliqués la tâche avec un carton rouge concédé dès la 5ème minute. Malgré un match entier passé à quatorze contre quinze, les champions de France ne se sont pas écroulés et ont signé une belle victoire bonifiée. Un résultat presque miraculeux pour Julien Tisseron. "Cette victoire, elle est inespérée vu notre début. Mais on n’a pas paniqué, on a juste décidé de réduire un peu la voilure. Ma performance est anecdotique. J’ai pensé que pour nous les trois quarts, c’était un match un peu particulier, très haché, on ne touchait des ballons que toutes les quatre ou cinq minutes."

Top 14 - Julien Tisseron (Montpellier)
Top 14 - Julien Tisseron (Montpellier)
On a fait une semaine de merde

À La Rochelle, les Castrais ont souffert. Pris par l’énorme densité du pack maritime, le CO a vite été dépassé par les coéquipiers de Yoan Tanga, dans une forme internationale ce week-end. Pour Pierre-Henry Broncan, la coupe était trop pleine à l’issue de la rencontre. "On a fait une semaine de merde, on fait un match de merde ! C’est comme ça, c’est un mauvais moment à passer. Maintenant, d’abord, il faut se remettre au boulot. Fermer sa gueule, aussi. Et se remettre en question. Moi en premier, le staff en premier. Les joueurs, également… Et rebondir dimanche prochain en recevant Pau à Pierre-Fabre dans un match qui, comme toute réception, sera important".

Le rugby à 15 ça n’existe plus

Les sourires étaient, eux, de rigueur à Paris La Défense Arena. Le Racing 92 s’est largement imposé face à une pâle équipe de Clermont, marquant les retours gagnants de plusieurs joueurs, comme Camille Chat ou Antoine Gibert. Laurent Travers soulignait d’ailleurs l’importance d’avoir un groupe pléthorique. "Le rugby à 15, poursuit Travers, ça n’existe plus. Les finisseurs, les impact players sont tout aussi importants que ceux qui démarrent. La polyvalence d’Antoine Gibert est donc plus un atout qu’autre chose, pour nous".

Top 14 - Racing 92 - Laurent Travers
Top 14 - Racing 92 - Laurent Travers
On a brisé les coeurs de notre public

Face à la polyvalence et la puissance francilienne, les Clermontois ont été sans solution. Plus de quarante points concédés, une défense sans réponse et trop de ballons tombés ont noirci la copie des Auvergnats. Un match raté qui a suscité l’émoi de Jono Gibbes : "Ce mauvais résultat montre le travail qu’il nous reste à faire, concluait Gibbes dans les Hauts-de-Seine. Le rugby, c’est du mental et du combat. Face au Racing, nous avons pêché là-dessus. Nous n’avons pas attaqué les ballons portés, nous avons manqué d’agressivité en défense… On a brisé les cœurs de notre public. La réaction est capitale face à Montpellier, samedi".