Icon Sport

Nakaitaci, une saison pour renaître

Nakaitaci, une saison pour renaître
Par Rugbyrama

Le 14/08/2022 à 14:54Mis à jour Le 14/08/2022 à 14:58

TOP 14 - Revenu de blessure au cours de la saison passée, l'ailier lyonnais n'a connu qu'un temps de jeu minime ces derniers mois. Sous contrat avec le LOU jusqu'en 2023, il s'apprête à vivre un exercice décisif pour la suite de sa carrière.

Le coup d'arrêt remonte au mois de mai 2021 à l'occasion d'une rencontre entre Lyon et Brive pour le compte de la 24ème journée de Top 14. Ce jour-là, les Lyonnais gagnent un match précieux dans leur course vers les six premières places. Seule ombre au tableau : ils perdent leur ailier Noa Nakaitaci avant la mi-temps. Ce dernier, touché par une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche subit une blessure qu'il avait déjà connue à Clermont en 2017. S'il ne loupe que deux matchs à la fin de cet exercice 2020-2021 - Lyon ne parvenant pas à se hisser en phases finales - le trois-quarts fidjien (1,90 m ; 96 kg) est éloigné des terrains durant de longs mois. Sa réapparition sur le pré vert ne se fait qu'à la fin du mois de février 2022.

Dans l'ordre des choses, l'ancien international tricolore (15 sélections) peine ensuite à regagner sa place. Son club est en pleine course vers les phases finales, en France comme à l'échelle européenne. Pour Noa Nakaitaci, tout juste rétabli, il est compliqué de retrouver le temps de jeu qui était le sien auparavant. Au cours de la saison 2021-2022, il ne dispute que sept matchs pour 469 minutes jouées sans aucun essai inscrit. Un bilan éloigné de ses standards habituels, lui qui gravitait autour de 1739 minutes de jeu en moyenne depuis son arrivée à Lyon en 2018. "La saison dernière, c'était dur. Revenir en fin de saison n'était pas le bon moment car l'équipe était déjà faite. C’était difficile de retrouver ma place mais ça faisait partie du jeu", confie-t-il pour Rugbyrama. "Je n'ai pas joué beaucoup de matchs après ma blessure mais je me sens frais physiquement. Je suis prêt pour la prochaine saison".

Au chapitre des ambitions pour l'année à venir, le joueur âgé de 32 ans aura sans doute l'envie de disputer enfin des finales. Absent de la finale du Top 14 en 2017 où il avait remporté son seul Brennus avec Clermont face à Toulon, il était à nouveau en tribunes il y a trois mois lorsque le LOU remportait sa première Challenge Cup, là encore contre le RCT par coïncidence. Des absences que l'ailier encaisse aujourd'hui sans broncher : "Ce ne sont pas des regrets. Je n'ai pas joué ces finales à cause des blessures mais je prends ça comme une motivation pour la saison suivante".

Ballon tenu à une main comme à son habitude, Noa Nakaitaci (Lyon) résiste au plaquage de Santiago Cordero (Bordeaux-Bègles).

Ballon tenu à une main comme à son habitude, Noa Nakaitaci (Lyon) résiste au plaquage de Santiago Cordero (Bordeaux-Bègles).Icon Sport

"Le club attend de voir si je vais revenir à mon meilleur niveau"

En concurrence avec Xavier Mignot et Josua Tuisova, Noa Nakaitaci a fait un pas en arrière dans la hiérarchie à son poste en raison de sa blessure. Son profil de funambule doué dans l'exercice des passes après contact pourrait toutefois séduire le nouvel entraîneur lyonnais Xavier Garbajosa qui succède à Pierre Mignoni. Les qualités de vitesse de Nakaitaci font de lui un finisseur au talent indéniable. Rappelons qu'il a inscrit neuf essais lors des saisons 2018-2019 et 2020-2021.

Le joueur aura aussi tout à prouver face à une jeune pousse comme le Géorgien Davit Niniashvili, révélé à l'aile du haut de ses 20 ans et prolongé à Lyon jusqu'en 2025. "Il a encore plein de choses à améliorer mais je pense qu’il va aller loin après ce qu’il a montré l'année dernière. J'espère pour lui que ça va continuer comme ça. De mon côté, je prend la concurrence comme un challenge. C'est une bonne pression", assure Nakaitaci.

Son contrat de cinq ans dans le Rhône prendra fin en 2023. Quid de son avenir ? Concernant une prolongation éventuelle, l'ancien Clermontois explique n'avoir "aucune nouvelle pour l'instant". Il poursuit : "Comme je n’ai pas beaucoup joué, le club attend de voir si je vais revenir à mon meilleur niveau. C’est normal. Ca fait partie du jeu entre le club et les joueurs. A moi de montrer ce que j’ai." Pour sa onzième saison consécutive en Top 14, Noa Nakaitaci sera attendu au tournant.

par Rayane BEYLY

Contenus sponsorisés