Icon Sport

Montpellier veut continuer à regarder vers le haut

Montpellier veut continuer à regarder vers le haut

Le 25/11/2021 à 17:29Mis à jour

TOP 14 - Le MHR retrouve le championnat après deux semaines de coupure internationale. Remonté à la troisième place du classement après avoir bouclé le premier bloc sur trois succès de rang, les Héraultais de Philippe Saint-André ont les dents longues au moment de recevoir Castres samedi (15h).

C’est l’heure de la reprise ! Et l’enthousiasme est de rigueur au GGL Stadium du Montpellier Hérault Rugby. Les Languedociens s’étaient quittés sur un renversant succès décroché sur la pelouse du Stade français (27-31). De quoi faire bondir le MHR à la 3e place du classement. Inespéré après deux défaites concédées à la maison contre Toulouse et Clermont. Séduisant mais irrégulier, Montpellier a visiblement trouvé du liant au meilleur des moments. Le MHR a terminé fort son premier bloc avec trois victoires en trois matches. Le Racing 92, le LOU et le Stade français en ont fait les frais.

C’est donc un Montpellier en confiance qui a remis le bleu de chauffe avant de s’attaquer à un gros morceau pour lancer ce deuxième bloc : Castres (7e). "On se prépare à un grand match à domicile contre une équipe castraise qui est toujours difficile à jouer prévient le manager Philippe Saint-André, pas mécontent de pouvoir compter à nouveau sur ses internationaux. Ils ne nous ont pas réussi la saison dernière. On avait perdu à la maison (19-21) et pris notre plus grosse raclée chez eux. Samedi, ce sera en plus le record du nombre de matchs disputés par Fulgence Ouedraogo sous ce maillot. Si on veut le respecter, ça passera par un bon match et une victoire contre Castres" poursuit l’ancien sélectionneur du XV de France.

La 332e de Fulgence Ouedraogo sous le maillot du MHR

Le mot d’ordre est clair : gagner samedi pour honorer l’enfant du pays devant le public du GGL Stadium. Arrivé en 2005 au sein du club en Juniors Crabos, le troisième ligne enfilera le maillot bleu du MHR pour la 332e fois, un record. C’est donc un match qui revêt une saveur particulière pour Ouedraogo qui a fait le choix de rester fidèle à son club de toujours. Mais pour le capitaine héraultais, hors de question d’en faire une affaire personnelle : "Tout ça, c’est à côté, c’est personnel. Pour l’équipe, l’important c’est de bien repartir après ce break. On était troisièmes avant la pause mais on sait que derrière, ils ne sont pas loin. On n’a plus le droit à l’erreur avec deux défaites à domicile. Castres vient avec de l’ambition et c’est une équipe qui ne nous réussit pas forcément ces derniers temps. On va se concentrer sur ces aspects plutôt que sur ma personne".

Car si la fête promet d’être belle, Montpellier ne doit pas se louper une nouvelle fois à la maison. Le MHR a semble-t-il trouvé son rythme de croisière et doit surfer sur cette dynamique avant d’aborder l’hiver. On a un bloc de 11 matchs qui arrive avec l’Europe. Ce qui est important, c’est l’investissement quotidien des joueurs et du staff, qu’il y ait une vraie osmose. Il va commencer à faire plus froid, plus humide, ce sera hélas moins rapide et il y aura plus d’affrontements. Il faut se préparer à bien passer l’hiver et on verra ce que ça donne samedi contre Castres” reconnaît Philippe Saint-André. Le MHR aborde-t-il un moment charnière de sa saison ? Incontestablement, selon Fulgence Ouedraogo : "C’est une période qui est un tournant dans la saison. Si on sort bien de cette phase là, c’est plus facile. Si on est dans les 6 ou qu’on y colle, la fin de saison est plus excitante, derrière les beaux jours arrivent et forcément le mental de tout le monde ressort bien. C’est une période à bien négocier". Premier gros test donc dès samedi pour voir si le MHR confirmera ou non cette belle dynamique.

Contenus sponsorisés