Icon Sport

Montpellier s'impose et arrache le bonus face à Perpignan

Montpellier s'impose et arrache le bonus face à Perpignan

Le 04/12/2021 à 17:01Mis à jour Le 04/12/2021 à 17:42

TOP 14 - Les Languedociens se sont offert le derby de l’Occitanie face à l’USAP (30-6). Dominateurs, les Héraultais étaient pourtant tenus en échec à la pause par le pragmatisme de Perpignan. Mais comme à Toulouse, l’USAP a fini par craquer en deuxième mi-temps. Le MHR signe la passe de cinq et consolide sa troisième place avec un point de bonus offensif décroché dans les dernières secondes.

Montpellier a dû batailler ferme pour s’offrir les cinq points d’une victoire bonifiée contre le voisin catalan. Rarement mis en danger, le MHR n’avait qu’un seul véritable ennemi dans ce derby de l’ex Languedoc-Roussillon, samedi après-midi, sur la pelouse du GGL Stadium : lui-même. Dominateurs dans tous les secteurs de jeu, les Cistes ont pourtant connu toutes les peines du monde pour faire sauter le verrou perpignanais. Impérial dans les zones de ruck, le troisième de ce Top 14 a pourtant eu de nombreuses munitions en première période. Mais un manque de précision récurrent dans le dernier geste n’a pas permis aux Héraultais de scorer dans leurs temps forts. Tout le contraire de l’USAP qui ne s’est pas faite prier pour marquer dès qu’elle en a eu l’occasion grâce au pied de Melvyn Jaminet. Résultat des courses, les joueurs de Philippe Saint-André étaient tenus en échec à la pause : 6-6.

Montpellier embraye, l’USAP s’écroule

Mais Perpignan va se saborder dès le coup d’envoi de la seconde période donné par Melvyn Jaminet. Alan Brazo se rend coupable d’un plaquage à retardement dans les airs sur Anthony Bouthier. Le jaune est inévitable, le tournant du match pour les Catalans. Solidaires, les Catalans montaient pourtant en régime dans l’engagement et l’agressivité. Peut-être un peu trop. En supériorité numérique pendant dix minutes, Montpellier a donc fini par passer la seconde, seulement cinq minutes après. Le puissant troisième ligne Masivesi Dakuwaqa consomme pas moins de six usapistes près de l’en-but avant de passer le bras et donner à Vincent Rattez pour permettre au MHR de se libérer enfin (13-6, 47e).

Assommée, déboussolée : l’USAP perd le fil, à l’image du renvoi tapé directement en touche. La punition est quasiment immédiate, derrière la mêlée, avec un petit coup de pied à suivre de Jan Serfontein pour l’ancien catalan Lucas Dubois qui double la mise (20-6, 50e). Tous les observateurs pouvaient penser que le bonus offensif ne serait plus qu’une simple formalité. Mais c’était sans compter sur les jambes de feu de Bautista Delguy pour mettre les Montpelliérains sur le reculoir. Tombé dans un faux rythme, Montpellier retombe également dans ses travers : l’imprécision. Jusqu’à cette avant-dernière mêlée du match à 5m de l’en-but catalan. En position de numéro 8 après la sortie sur carton jaune de Kubriashvili, Mathieu Acébès sort vite le ballon mais la passe pour Deghmache est mal assurée. Le demi-de-mêlée catalan, sous pression, rate le ballon dans son en-but au moment de se dégager. Une aubaine pour le jeune Aubin Eymeri qui inscrit le troisième essai des Cistes, synonyme de bonus offensif (78e). Sans briller, Montpellier est néanmoins reçu cinq sur cinq.

Le film du match

Contenus sponsorisés