Icon Sport

Montpellier face au jury : de cancre à premier de la classe

Montpellier face au jury : de cancre à premier de la classe
Par Rugbyrama

Le 08/08/2022 à 16:00Mis à jour Le 09/08/2022 à 14:41

TOP 14 - C’est l’heure des passages devant le jury pour les 14 équipes du championnat. Après une haletante saison 2021-22, chaque club doit tirer son bilan pour faire mieux l’année prochaine. Pourtant au fond de la classe lors de l’exercice 2020-2021, l’élève montpelliérain a réussi l’exploit de terminer major de promo cette saison, félicitations du jury.

De l’ombre à la lumière. En une saison les Montpelliérains sont passés d’une triste saison à traîner dans les bas-fonds du Top 14 à champions de France. Un véritable exploit pour ceux que l’on n'attendait pas là. La saison 2020-2021 avait tout de même vu les protégés de Philippe Saint-André ramener la Challenge Cup à la maison. Un échec en championnat, une réussite sur la scène européenne c’est ce qui a sûrement été à la base de la création d’un groupe capable de soulever le Bouclier de Brennus. Un groupe en symbiose, mélange parfait, entre jeunesse (Garbisi, Vincent, Foursans-Bourdette) et mercenaires (Ouedraogo, Guirado).

Le + de la saison : un Brennus pour toujours

Il est enfin en terres montpelliéraines, et le restera pour toute la saison. Ce Graal qu’est le Brennus, Montpellier l’a convoité puis effleuré pour enfin le soulever pour la première fois le 24 juin dernier. Les Montpelliérains aiment se souvenir de "l’époque Galthié". L’actuel sélectionneur du XV de France avait amené le MHR jusqu’en finale en 2011. Finale perdue contre Toulouse (10-15), mais cette période avait fait grandir le club, Mohed Altrad devenant président la même année.

Pourtant, il faudra attendre 2018 pour revoir les Cistes en finale du Championnat. Mais nouvel échec, contre Castres (29-13). Alors quoi de plus beau qu’une revanche contre les Tarnais pour enfin toucher du doigt le rêve, mais surtout le « bout de bois ». Après avoir été champions de France de deuxième division en 2003, les Cistes peuvent enfin afficher un Bouclier de Brennus dans leur palmarès, 19 ans plus tard.

Le - de la saison : un solide fragile

Même si très belle, la saison du MHR a souvent été rythmée par les blessures de ses soldats. Des cadres comme Paillaugue, Guirado ou Vincent (respectivement 7, 14, et 7 matchs de Top 14 disputés) ont loupé une grosse partie de la saison. Si eux étaient revenus pour les phases finales, les Cistes ont dû se passer de deux de ses meilleurs joueurs, Reinach et Willemse lors du sprint final.

Même s'il relève de l’exploit d’aller chercher un titre sous cette cascade de blessures, les hommes de Philippe Saint-André aimeraient sûrement s’en passer pour s’éviter quelques frayeurs mais aussi sûrement, pour plus de stabilité.

Paul Willemse - Montpellier

Paul Willemse - MontpellierIcon Sport

Le match de la saison : ils y étaient, pas Castres

Montpellier et Castres s’étaient donc donné rendez-vous en finale de Top 14. Mais seuls les Cistes répondront présent. Déjà pas favori en demie, le MHR écarte pourtant Bordeaux 19-10 grâce à un essai de Rattez en début de match.

En finale, même scénario. Pas favoris, les Montpelliérains prennent les Castrais à la gorge en début de rencontre pour mener 20-0 après 20 minutes de jeu. Déjà trois essais inscrits par Vincent, Verhaeghe et Bouthier et le MHR s’envole. L’écart ne sera jamais comblé par le Castres Olympique et Montpellier ne sera jamais inquiété. le MHR s’impose 29-10 et soulève le bouclier. Sûrement pas le match d’une vie au niveau du scénario ou de l’intensité, mais à coup sûr historique pour les Héraultais.

Le joueur de la saison : Zach Mercer Roi venu d’Angleterre

Arrivé de Bath sur la pointe des pieds, Zach Mercer est l’artisan le plus impliqué dans la réussite de Montpellier. La statistique est là, il a pris part aux 26 rencontres de Top 14 cette saison pour un total de 1747 minutes disputées en championnat. Monstre de régularité, le numéro huit anglais avait notamment signé son arrivée par un essai contre Toulon lors de la première journée permettant aux Héraultais de revenir avec les points du match nul de Toulon. Cette première n’a rien eu d’un écran de fumée. Enchaînant les performances de haut niveau, Zach Mercer est apparu comme l’un des meilleurs troisième ligne centre du championnat, si ce n'est le meilleur, partageant l’affiche avec le Rochelais, Grégory Alldritt.

Top 14 - MHR - Zach Mercer

Top 14 - MHR - Zach MercerIcon Sport

Celui qui préfère l’évitement à la collision, adroit ballon en mains, s’est aussi distingué par ses qualités dans les phases de touche. Bref, un bulletin parfait qui attire les convoitises. Même si le MHR pourra compter sur son casque bleu la saison prochaine, l’Angleterre lui fait les yeux doux. Zach Mercer pourrait rejoindre les rangs de Gloucester en juillet 2023, lui permettant de réintégrer le XV de la Rose cinq ans après sa première sélection.

Et maintenant ? Pourquoi pas la Champions Cup ?

La Challenge Cup, c’est fait. Le Top 14, c’est fait. Grâce à un effectif presque conservé, les Montpelliérains peuvent maintenant prétendre à un beau parcours en Champions Cup. Un recrutement léger mais intelligent avec l'arrivée de joueurs pépites comme Léo Coly, confirmés comme Louis Carbonel ou expérimentés comme Ben Lam. Éliminé lors de l’épreuve 2020-2021 par le futur Champion rochelais en quart de finale, le MHR peut espérer mieux cette saison. En poule, ce sont des doubles confrontations abordables contre les London Irish et les Ospreys qui attendent les Cistes. En cas de bons résultats, les Montpelliérains s’offriront une partie de tableau plus ouverte pour pourquoi pas rêver un peu plus grand.

Où voyez-vous finir Montpellier la saison prochaine ?

Sondage
1725 vote(s)
Champion
Dans le top 6
Ventre mou
Barragiste
Relégué

Par Pierre MAGNE

Contenus sponsorisés