Icon Sport

Montpellier en quête de constance

Montpellier en quête de constance

Le 15/10/2021 à 09:11Mis à jour Le 15/10/2021 à 09:12

TOP 14 - Défaits à Bordeaux (27-23), les Héraultais reçoivent Clermont samedi après-midi au GGL Stadium (17h). Avec l’envie et le besoin de gagner en régularité sur 80 minutes.

Que manque-t-il au Montpellier Hérault Rugby pour confirmer son bon début de saison ? Pour passer un cap, gravir une marche supplémentaire ? Peut-être encore un “gros coup”, à la maison comme à l’extérieur. Il n’y est pas passé loin lors de la 3e journée contre le Stade Toulousain (15-17). Tout comme à Pau et à Bordeaux. Cinquième attaque du championnat, septième défense, il ne manque pas grand-chose aux Héraultais pour basculer dans le bon wagon : de la régularité.

A Bordeaux, on est tous d’accord pour dire qu’on réalise 50 minutes très moyennes” reconnaît Alexandre Ruiz, en charge des zones de ruck, des attitudes au contact et de la discipline. Montpellier termine fort ses rencontres, gage d’une préparation physique de qualité. Mais les Languedociens courent aussi beaucoup après le score. La raison ? Des entames encore un peu timides comme le confirme l’ancien arbitre international, qui nage comme un poisson dans l’eau dans son nouveau costume d’entraîneur : “Il faut qu’on attaque mieux nos mi-temps. C’est là que le bât blesse. C’est ce qu’on n’a pas bien fait à Bordeaux, contre Toulouse en début de seconde période, à Toulon dans la première. C’est un point négatif”. Des entames poussives qui rendent le bilan comptable héraultais moins brillant qu’il ne devrait l’être, avec deux victoires en six matches. “Avec la défaite contre Toulouse, il nous manque trois points. Aujourd’hui, on n’est pas trop dans les clous même si on est assez optimiste et positif. Mais il va falloir récupérer ces trois points rapidement quelque part aussi” poursuit le natif de Béziers.

Réaliser un match plein contre Clermont

Une fois le revers bordelais digéré, les joueurs de Philippe Saint-André se sont vite mis au travail cette semaine pour préparer la réception de Clermont (11e), qui se cherche encore dans ce début de championnat après s’être incliné une quatrième fois la semaine dernière à Paris (22-14). “C’est une équipe redoutable avec des joueurs d’une grande qualité. Quand ils sont dans l’avancée, dans l’entre-jeu avec des ballons de récupération : ils sont très dangereux individuellement” prévient Alexandre Ruiz. Mais les “Cistes” ont démontré depuis le début de la saison qu’ils disposent des atouts physiques et techniques en attaque et en défense pour contrer une équipe clermontoise en plein doute. “Le but, c’est de bien négocier notre jeu.

Être bon dans l’alternance, efficace dans la discipline qui est un point positif en ce moment avec la conquête. Il faut qu’on continue de maintenir le rugby qu’on sait faire, avec ou sans le ballon. Je pense que les joueurs seront en confiance dans ce système là” analyse l’entraîneur. Solide en conquête, dangereux ballon en main, Montpellier est aussi une des équipes les plus redoutables dans les zones de ruck, que ce soit au contest ou dans la conservation du ballon. “On a des profils de joueurs qui sont faits pour ça. Mais la vérité d’un match n’est pas celle du suivant. A nous d’être meilleurs match après match” poursuit le spécialiste de ce secteur au sein du staff montpelliérain. Contre Clermont, Montpellier à l’occasion d’accrocher le bon wagon. Mais pour cela, il devra montrer qu’il est capable de bien négocier ses entames de première et deuxième période. Réaliser un match plein pour s’éclaircir l’horizon.

Contenus sponsorisés