Icon Sport

Moefana – Vakatawa : le match dans le match

Moefana – Vakatawa : le match dans le match

Le 12/06/2022 à 14:04Mis à jour

TOP 14 - Le jeune trois-quarts centre de l’UBB Yoram Moefana a franchi les étapes à vitesse grand V depuis deux saisons. Il va devoir batailler lors de ce match de barrage face à Virimi Vakatawa qui a longtemps été le meilleur centre du championnat.

Yoram Moefana, 21 ans, est la sensation des deux dernières saisons. C' est ce petit jeune qui attire tout de suite tous les regards. A tel point qu’il enfilait le maillot de l’équipe de France après seulement six matchs de Top 14 avec l’UBB ! Cette promotion rapide aurait pu être un cadeau empoisonné. Il aurait pu avoir le vertige de monter si haut, si vite. Yoram Moefana a su garder la tête froide et les pieds sur terre, confirmant ainsi cette saison toutes les promesses de ses débuts tonitruants. Son explosivité et sa puissance sont devenues des atouts de l’attaque girondine et Fabien Galthié a lui aussi dû mal à s’en passer.

Tournoi des 6 Nations 2022 - Yoram Moefana (XV de France)

Tournoi des 6 Nations 2022 - Yoram Moefana (XV de France)Icon Sport

En effet, Moefana s’est imposé dans le groupe France qui a réalisé le grand chelem, où il a participé aux quatre premières rencontres avant de se blesser à un genou, manquant le dernier rendez-vous face à l’Angleterre. Mais le sélectionneur a aussi apprécié les qualités défensives d’un garçon qui sait être percutant sur le porteur de balle, le déplaçant au poste d’ailier pour faire face aux absences du moment. En revanche, sa blessure au genou l’a éloigné des terrains jusqu’à la mi-avril, n’effectuant son retour à la compétition que lors des huitièmes de finale retour de Coupe d’Europe. Il a depuis retrouvé sa place de titulaire avec son club, avec le numéro douze dans le dos (cinq titularisations consécutives).

La remontée en puissance de Vakatawa

Il va trouver quasiment en face de lui, Virimi Vakatawa, 30 ans. Le Racingman portera le numéro treize, lui qui est revenu à son meilleur niveau depuis plusieurs semaines après un début de saison poussif. Très utilisé depuis la Coupe du monde 2019, où il était devenu indiscutable chez les Bleus alors qu’il n’avait pas été retenu lors du début de la préparation (il avait remplacé Geoffrey Doumayrou blessé), le trois-quarts centre fidjien a connu plusieurs blessures la saison dernière. Il a été le premier à reconnaître qu’il avait eu du mal à évoluer à son meilleur niveau en début de saison, retrouvant finalement des sensations intéressantes à partir du mois de décembre.

Des performances plus abouties qui ne lui ont néanmoins pas permis d'enfiler le maillot frappé du Coq cette saison malgré quelques allers retours dans le groupe France pendant le Tournoi. Mais ses dernières performances en club, et notamment encore contre Toulon la semaine dernière, laissent penser qu’il n’est plus très loin de retrouver la lumière. Et il compte bien le démontrer lors de cette phase finale.

Contenus sponsorisés