Icon Sport

Médard : "J’ai arrêté avant qu’on ne me dise stop"

Médard : "J’ai arrêté avant qu’on ne me dise stop"
Par Rugbyrama

Le 14/07/2022 à 16:03Mis à jour Le 15/07/2022 à 09:54

TOP 14 - Le 5 juin dernier, le Toulousain Maxime Médard a disputé le dernier match de son immense carrière professionnelle avec son club de toujours, débutée dix-huit ans plus tôt. Même si cette ultime saison lui a parfois laissé un goût amer, il avait ce jour-là inscrit son 91e essai personnel en Top 14.

Votre carrière a pris fin depuis seulement quelques semaines. Comment vous sentez-vous ?

Je crois qu’on imagine plein de choses, surtout quand la fin approche de plus en plus. Mais, comme tous les sportifs de haut niveau qui arrêtent, j’ai besoin de remplir le temps. Du coup, j’ai fait beaucoup de trucs depuis. Il n’y a plus d’entraînement, c’est tout récent, et mon rythme habituel a pris fin. Disons que j’ai besoin de combler un vide.

En aviez-vous peur ?

Non, c’est logique de ressentir cela au départ. Je savais que ce serait ainsi. Et je sais aussi qu’au mois de septembre, je vais devoir me poser, me construire un emploi du temps et ne pas courir derrière quelque chose qui est inutile.

Quel goût vous laissera votre dernière saison ?

(Il hésite) Si je dis ce que je pense, comme je l’ai toujours fait, il est un peu amer. Mais je préfère garder les bons souvenirs. J’ai réalisé la carrière que je souhaitais, sans regret et sans rancune. Mais pour la fin, tu peux te faire plein de scénarios. Il peut y avoir la blessure, la saison compliquée du club, des performances pas bonnes… Voilà, j’ai eu la chance de faire mon dernier match contre Biarritz (dernière journée de la phase régulière, N.D.L.R.). Le reste a été difficile. Mais j’accepte et j’avais surtout besoin de passer à autre chose, d’avancer.

Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec Maxime Médard sur Midi-Olympique.fr !

Contenus sponsorisés