Other Agency

Lyon et son passage au synthétique

Lyon et son passage au synthétique
Par Midi Olympique

Le 05/09/2021 à 16:11Mis à jour

TOP 14 - Les Lyonnais vont inaugurer contre Clermont leur nouvelle pelouse synthétique, avec un effectif dépeuplé par les blessures et la mise au repos des internationaux.

Pour son retour dans les tribunes du Matmut Stadium Gerland, après de longs mois d’abstinence, le public lyonnais va découvrir une pelouse flambant neuve. Pendant l’été, l’ancien terrain en herbe, théâtre des anciens exploits de l’Olympique lyonnais, puis des premiers pas enfin réussis du Lou en Top 14, a été soigneusement enlevées, et encadrés par petits morceaux, pour être remplacé par un terrain synthétique.

La nouvelle pelouse, aux lignes blanches pétantes, donne au terrain des faux airs de football américain. Et sur l’herbe de synthèse, ça pulse et ça fuse. "Cela change les appuis, les courses, rappelle le demi de mêlée, Jonathan Pélissié. La surface, plus rapide, se prête plus à un jeu de mouvement. Il faut être prêt pour ça. La préparation a notamment été axée sur le fait de pouvoir courir vite et longtemps."

Après une rencontre dirigée contre les Espoirs, sur le terrain d’entraînement, et un match de préparation, le Lou va donc vivre une première sur son terrain. Sans appréhension particulière pour ce qui est de son adaptation aux nouvelles conditions de jeu. Ses voyages au Racing (victoires en 2018 et 2019, défaite 34-26 en février dernier) ont prouvé qu’il était plutôt à l’aise sur la surface. Et le changement a mûrement pensé et réfléchi. Cela se veut être une évolution, plus qu’une révolution. "Dans notre jeu, nous sommes restés sensiblement sur les choses que nous faisions la saison dernière, explique l’ancien Grenoblois et Toulonnais. Nous avons travaillé pour mettre plus de précision, plus de simplicité aussi, et plus de vitesse évidemment. C’est inhérent à la surface. Il faut aussi intégrer tous les niveaux joueurs, qu’ils s’imprègnent de notre système de jeu."

Une équipe complète d’absents

Pour cette première de la saison, ce n’est pas tant la surface qui inquiète, mais les absences dans l’effectif lyonnais. Si la préparation a été moins chahutée que la saison dernière, elle n’a pas été idéale, entre les blessures, la nécessité pour certains, beaucoup sollicités ces dernières saisons, de couper, et l’absence des internationaux. Dimanche, le staff lyonnais sera privé de l’équivalent d’une équipe entière… Ce n’est pas l’idéal, pour débuter à domicile, dans le contexte d’un derby, face à une équipe affrontée une semaine plus tôt en championnat. Si l’armée jaune ne fera peut-être autant le déplacement qu’au printemps, on devrait pouvoir compter sur les membres de la diaspora clermontoise à Lyon pour égayer la reprise dans les tribunes. "C’est toujours un peu particulier contre Clermont, rappelle Jonathan Pélissié. Il y a une petite rivalité entre les deux clubs. Le match de préparation a été positif pour nous. Mais cela reste un match de préparation…"

Le Lou peut aussi se rassurer en regardant les statistiques. Pour leur premier match sur leur pelouse synthétique, Oyonnax (37-19 contre Bordeaux le 29 août 2015) et le Racing (23-19 contre Toulouse le 22 décembre 2017) l’avaient emporté. Mais cela reste des statistiques…

Sébastien FIATTE

Contenus sponsorisés