Icon Sport

L’Union Bordeaux-Bègles remise à neuf

L’Union Bordeaux-Bègles remise à neuf
Par Yanis Guillou via Midi Olympique

Le 28/11/2021 à 18:59Mis à jour Le 28/11/2021 à 23:28

TOP 14 - Avec de plusieurs absences et seul Yann Lesgourgues de disponible, Bordeaux-Bègles a vécu une période délicate au niveau de ses demis de mêlée. Mais le retour de Lucu et l’arrivée de Hart vont permettre de combler le vide au poste.

L’UBB s’en est finalement bien sortie. Lors des deux dernières journées de championnat, le dauphin du Stade toulousain était privé de deux des trois demi de mêlée présents dans l’effectif professionnel. Jules Gimbert – victime d’une rupture du ligament croisé d’un genou et forfait pour le reste de la saison – et Maxime Lucu – appelé avec les Bleus – ont manqué à l’appel lors des rencontres face à Clermont et La Rochelle, laissant Yann Lesgourgues comme le seul joueur au poste. Il y avait donc de quoi avoir peur en Gironde.

Santiago Cordero puis Mateo Garcia ont même été testés en tant que demis de mêlée à l’entraînement. "On a essayé de trouver des solutions mais on n’avait pas beaucoup de choix. Mateo (Garcia, N.D.L.R.) est plutôt un 10 de formation", avouait Frédéric Charrier, l’entraîneur des arrières bordelais. Mais finalement, Lesgourgues a assumé cette lourde responsabilité en disputant l’intégralité des deux matchs et en donnant satisfaction, avec notamment un superbe essai contre Clermont.

Lucu bien là, Hart arrive

Une belle revanche pour celui qui avait été peu en vue la saison dernière et qui retrouve une belle forme comme en témoigne son excellent match face à Perpignan, où il a inscrit un doublé. "Il a su répondre présent, affirmait Charrier. On était déjà satisfait de ses rentrées donc il n’y avait pas de soucis quant à son niveau. Ce n’était pas une découverte. Il est capable de mettre de la vitesse au jeu et de franchir." D’ailleurs, ces qualités pourraient être encore plus un avantage sur la pelouse joueuse de la Paris-la Défense-Arena du Racing 92. Mais pour ce dimanche, Lesgourgues aura le soutien du néo-international Maxime Lucu, de retour après son passage avec les Bleus.

Celui qui a obtenu sa première sélection au Matmut-Atlantique de Bordeaux – tout un symbole – a acquis le plein de confiance en découvrant le maillot bleu, malgré son faible temps de jeu. "Être derrière Dupont ce n’est jamais facile donc il n’a pas pu avoir beaucoup de temps de jeu, compatissait Charrier. Mais il fait une belle entrée contre la Géorgie et il grappille quelques minutes contre les Blacks. J’espère que ça va lui servir pour la suite de sa saison et de sa carrière." Alors qu’il aurait pu prendre sa semaine de vacances dès son retour en Gironde, Maxime Lucu n’a pas caché ses envies de jouer dès dimanche.

"Il avait une envie forte de revenir et pouvoir enchaîner après la tournée, ce qui n’était pas le cas de Matthieu (Jalibert, N.D.L.R.), racontait Charrier. Sachant qu’aujourd’hui, nous n’avions qu’un demi de mêlée de métier, ça nous arrangeait qu’il soit là." Car oui, le fait que Lucu décale ses vacances d’une semaine permet aux Bordelais d’attendre patiemment l’arrivée de James Hart lundi prochain, en tant que joker médical de Jules Gimbert. Libéré par Biarritz, l’Irlandais amène (enfin) de la profondeur au poste et apporte une solution au plus dans les tirs au but, faiblesse pointée du doigt lors de la trêve. Charrier décryptait : "On n’a pas une ligne de trois-quarts avec des joueurs capables de buter. C’était important pour nous de trouver quelqu’un qui est spécialiste du poste et bon dans le tir au but." Avec son arrivée prochaine, l’UBB se sort donc une belle épine du pied et peut se concentrer sereinement sur le déplacement au Racing 92.

Contenus sponsorisés