Icon Sport

Le Stade Français s’en sort face à Clermont et respire un bon coup

Le Stade Français s’en sort face à Clermont et respire un bon coup

Le 10/10/2021 à 22:54Mis à jour Le 10/10/2021 à 23:20

TOP 14 – Les Parisiens ont signé un deuxième succès cette saison en venant à bout de l’ASM, ce dimanche à Jean-Bouin (22-14), privant par la même occasion l'adversaire du point de bonus défensif à l’issue d’une partie plaisante avec deux équipes qui ont tenté.

Le premier constat après ce duel, outre le résultat, c’est clairement le rythme et l’intensité mise par les deux équipes qui n’ont pas manqué d’ambitions dans le jeu, malgré leur situation difficile au classement de ce début de saison de TOP 14. Et voilà un enseignement intéressant, car c’est bien par le jeu que les solutions ont pu être trouvées, et ce sont donc les Parisiens qui ont su tirer leur épingle du jeu pour se relancer dans un début de saison plus que compliqué, signant leur deuxième victoire en six rencontres.

Les actions n’ont pas manqué, et si l’ASM a longtemps peiné dans la justesse à l’approche des 22m adverses, c’est quand elle est parvenue à stabiliser sa touche qu’elle a pu marquer un essai en première main, par Alivereti Raka (62e). Et ce réveil en touche était accompagné d’une solidité retrouvée en mêlée, sans pour autant parvenir à concrétiser les occasions de prendre les devants, à l’image des échecs au pied de JJ Hanrahan (3 sur 5) et de cet en-avant de Tomas Lavanini au moment d’aplatir après un contre pourtant bien senti (69e).

Waisea signe un doublé décisif

Le Stade Français a pu conserver les devants, notamment grâce au doublé de son ailier fidjien Waisea, auteur de ses deux premiers essais de la saison. En venant bonifier deux très bons jeux au pied de Joris Segonds (14e), et en étant à la réception d’une passe sautée de Latu (49e). La botte de Segonds a ainsi été précieuse, comme en témoigne cette ultime pénalité des 45m en coin - réussie - pour sortir Clermont du point de bonus défensif (79e). Voilà le premier succès parisien face à l’ASM depuis trois ans, après six revers de rang.

L’engagement aura été total, à l’image de ce plaquage du Parisien Kremer sur le néo-Clermontois Lavanini en seconde période ; une belle façon de se dire « holà » entre compatriotes. Au final, c’est bien Paris qui fait la bonne opération et qui n’est plus lanterne rouge du TOP 14 (Biarritz bascule à la 14e place), après avoir beaucoup misé sur ce rendez-vous charnière, tandis que Clermont reste à quai et manque une belle opportunité de revenir aux portes du Top 6, ne confirmant pas les meilleures choses entrevues face au Racing.

Contenus sponsorisés