• Top 14 - Lester Etien (Stade français)
    Top 14 - Lester Etien (Stade français)

Le Stade français assure le minimum face à Pau

Le | Mis à jour

TOP 14 - Dans un match marqué par de la maladresse des deux côtés, le Stade français s’est imposé face à la Section paloise, 21-18. Grâce à ce succès, les Parisiens valident quasiment leur maintien en Top 14, tandis que les Palois voient s’envoler les derniers espoirs de qualification pour la phase finale.

Une réaction était attendue du côté du Stade français, après l’élimination en Champions Cup face au Racing 92. C’est chose faite avec la victoire à Jean-Bouin face à la Section paloise, ce samedi. Si les hommes de Gonzalo Quesada mettent fin à cette série de quatre défaites consécutives, il faudra repasser pour voir une grosse prestation collective. Maladroit au pied tout le match, Nicolas Sanchez donne la victoire aux Parisiens grâce à une pénalité à la 75e minute.

Des erreurs des deux côtés

C’est une rencontre qui ne restera pas dans les esprits en cette saison 2021/2022, un match marqué par des erreurs individuelles, que ce soit dans le jeu ou sur phases arrêtées. Dès la 2ème minute de jeu, le ton est donné avec un premier ballon relâché par Yoann Maestri, et une première mêlée à jouer. Au total ce sont 21 mêlées qui seront jouées dans ce match, dont 14 lors de la première période ! Mieux entrés dans le match, les Parisiens vont punir les Palois sur la première action offensive des visiteurs.

Bien placé sur son aile, Adrien Lapègue lit parfaitement le jeu et intercepte la passe de Daniel Ikepfan dans son camp, avant d’accélérer et de marquer le premier essai de la partie (6ème). Bis repetita dix minutes plus tard, ce coup-ci sur une phase de jeu des Parisiens ! Après une passe sautée de Nicolas Sanchez, Hugues Briatte rejoue à l’intérieur pour l’autre ailier du Stade, Lester Etien (16ème) !

Oubliées les trois défaites face au Racing 92, le Stade français mène 10-0 dans ce match et tout semble aller pour le mieux pour les hommes en rose. Les mêlées s’additionnent, les touches également, ainsi que les ballons volés du capitaine Paul Gabrillagues.

Des buteurs maladroits

Quand cela est compliqué dans le jeu, les buteurs font généralement la différence. Dans un duel entre Nicolas Sanchez et Antoine Hastoy, aucun ne va réussir à se mettre en avant dans secteur du jeu avec un 0/2 pour le demi d’ouverture parisien et un 1/3 pour son homologue palois, lors de la première période !

Paris se défait péniblement de Pau !
Le film du match > https://t.co/sckPws3Mu8 pic.twitter.com/n1tjbQiE2u

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) April 23, 2022

Sans convaincre, les locaux mènent 10-3 à la fin du premier acte. Menés, les joueurs de la Section paloise ne vont pourtant pas réussir à revenir dans le match dans le début de la seconde période, et vont même encaisser un troisième essai par l’intermédiaire de Pierre-Henri Azagoh (61ème). Le Stade français semble avoir fait le plus dur après l’heure de jeu et mène 18-6.

Hastoy sonne la révolte paloise

La victoire parisienne semble se profiler, mais les Palois vont renverser le match en l’espace de cinq minutes, grâce notamment à un joueur, Antoine Hastoy ! Maladroit au pied avec notamment deux frappes sur le poteau, le demi d’ouverture va inscrire un doublé, bien aidé par l’apport des entrants comme Zack Henry et Giovanni Habel-Kuffner (68ème, 72ème). En souffrance, le Stade Français voit son adversaire revenir à 18-18 à quelques minutes de la fin du match, la spirale négative semble être de retour.

En délicatesse avec son pied droit aujourd’hui, c’est pourtant Nicolas Sanchez qui va passer la pénalité de la gagne à la 75eme et permettre aux hommes de Gonzalo Quesada d’arracher la victoire à Jean-Bouin, 21-18 ! Le maintien est quasiment dans la poche des Parisiens désormais, à trois journées de la fin, tandis que la Section paloise n’a plus qu’un très mince espoir d'obtenir une qualification pour la phase finale du championnat.