Icon Sport

Le Racing 92 tient sa revanche sur le Stade Rochelais

Le Racing 92 tient sa revanche sur le Stade Rochelais

Le 11/09/2021 à 23:08Mis à jour Le 12/09/2021 à 09:03

TOP 14 - Demi-finaliste malheureux la saison dernière face aux Maritimes, le Racing 92 s’est imposé avec caractère samedi soir sur la pelouse de la Paris Défense Arena (23-10) grâce notamment à une excellente défense. Deuxième revers en deux matches pour des Rochelais encore bien trop maladroits et privés du bonus défensif.

C’est pierre après pierre que le Racing 92 a construit sa victoire. Dominés en mêlée fermée, sevrés de ballon jusqu’en seconde période, les Racingmen se sont montrés patients pour faire déjouer une équipe de La Rochelle qui peut nourrir des regrets. Après avoir rapidement pris les commandes sur un essai de Vakatawa (11e), le Racing s’est appuyé sur une grosse défense et a contenu les assauts des Rochelais avant de les assommer en fin de partie grâce à un essai de pénalité...

Le Stade Rochelais paierait-il son choix de ne disputer aucun match de préparation ? En tout cas, les joueurs de Ronan O’Gara ont tombé un nombre incalculable de ballons dans les moments décisifs. Pourtant, malgré cet essai rapidement encaissé après une superbe passe entre les jambes de Fickou qui a mis Vakatawa sur orbite, ce sont les Rochelais qui ont mis la main sur le match. Dominateur devant, West permet aux siens de rapidement répondre aux Franciliens grâce à une pénalité obtenue dans le secteur de la mêlée (7-3, 24e). Acculé, le Racing 92 tombe dans l’indiscipline mais fait le dos rond. La Rochelle domine mais ne parvient pas à conclure face à une défense de fer, à l’image du plaquage salvateur sur Boudehent qui commet un en-avant à 5 mètres de l’en-but (32e). Alors que les deux équipes se retrouvent à 14 faute de discipline en mêlée fermée (Chat et Bourgarit), les Racingmen n’encaissent pas de point supplémentaire au moment de regagner les vestiaire, malgré une nouvelle occasion d’essai avortée par un en-avant de Gourdon (7-3, mi-temps).

Le Racing tout en maîtrise

Après la pause, le Racing se retrouve à nouveau mis sous pression par des Rochelais joueurs, peut-être un peu trop. Le finaliste de la saison dernière n’est pas en réussite et Iahia West voit les poteaux se dérober une nouvelle fois en moyenne position depuis les 40m (47e). Les Racingmen ne s’affolent pas et remettent progressivement la main sur la possession. Machenaud sanctionne l’indiscipline rochelaise sur un groupé pénétrant (10-3, 51e). C’est alors que La Rochelle revient à des combinaisons plus simples et c’est plus efficace. Sur une pénaltouche bien négociée, Favre transperce toute la défense sur 20m. Le ballon sort vite pour Gourdon qui récompense enfin le Stade Rochelais (10-10, 60e). Mais La Rochelle retombe dans ses travers, Machenaud, quant à lui, ne tremble pas pour redonner l’avantage aux siens (13-10, 62e). Plus lucide, le Racing ne va jamais rompre. Au contraire, les Rochelais vont multiplier les fautes de main au fil des minutes. Dix minutes avant la fin du temps réglementaire, Bourdeau est sanctionné pour un geste d’anti-jeu alors que Gael Fickou filait à l’essai. Sept points offerts par M. Trainini, juste avant de se blesser sérieusement à la cheville, pour mettre fin aux espoirs rochelais avec en plus un carton jaune à la clé (20-10, 71e). Le Racing avance à chaque impact et fait reculer le vice-champion de France en manque de solution. Le Garrec selle le score sur une nouvelle faute des Rochelais alors en infériorité numérique (23-10, 78e). Le Racing confirme sa victoire décrochée dans le derby face au Stade Français la semaine dernière. La Rochelle prend un coup derrière la tête avant de se déplacer à Clermont, qui lui aussi n’a pas encore gagné cette saison.

Plus d'informations à suivre...

Contenus sponsorisés