Icon Sport

La passe de trois pour le Stade français

La passe de trois pour le Stade français

Le 23/10/2021 à 16:47Mis à jour Le 23/10/2021 à 17:09

TOP 14 – Paris a décroché un troisième succès consécutif, venant cette fois à bout de Lyon au stade Jean-Bouin, 23 à 18, et ce alors que le Lou restait également sur deux victoires de rang. Mais il doit se contenter du bonus défensif, la faute à de l’indiscipline, face à des Parisiens plus réalistes.

Les deux équipes visaient un troisième succès consécutif et le suspens aura été total jusqu’à la dernière minute de ce duel entre Parisiens et Lyonnais. Le Stade français confirme donc, et prouve qu’il est dans une bien meilleure période après un début de saison très délicat. Et il le doit notamment au travail de ses avants, surtout dans le secteur de la mêlée, au réalisme sur ses temps forts, et aux efforts de sa défense qui a tenu malgré la pression, à l’image de Sekou Macalou, vrai gardien du temple et leader de combat exemplaire dans les efforts.

À l’inverse, les Lyonnais pourront regretter leur incapacité à capitaliser sur des moments clés, malgré l’une des meilleures attaques du championnat. Les 5 points laissés en route par Léo Berdeu (43e et 50e), ainsi que la pénalité réussie mais refusée à Lima Sopoaga pour un coup de pied après les 60 secondes (66e) coûtent cher au moment de faire les comptes, surtout en comparant avec la performance au pied de Joris Segonds (5 sur 6). Le différentiel de 5 points s’avère capital, le Lou devant donc se contenter du point de bonus défensif.

4 essais, Paris et Lyon se rendent coup pour coup

Outre la grande indiscipline qui a haché une bonne partie de la rencontre, et illustrée par les cartons contre le Parisien Latu Latu (46e) et le Lyonnais Clément Laporte (55e), on retiendra que la première période aura été équilibrée avec une grosse entame rhodanienne, puis la réponse plus efficace du club de la Capitale, marquant deux fois avec Kylan Hamdaoui d’un joli slalom dans la défense (29e), et par Arthur Coville sur une offrande de Macalou dans l’en-but, et surtout après une belle fixation de Latu (38e). Paris menait donc 20-6 à la mi-temps.

Top 14 - Jérôme Rey (Lyon) plaque Pierre-Henri Azagoh (Stade français)

Top 14 - Jérôme Rey (Lyon) plaque Pierre-Henri Azagoh (Stade français)Icon Sport

C’était sans compter sur la réponse du Lou, décisif avec Dylan Cretin suite à une longue séquence et après une fixation de trois adversaires de Berdeu (49e), et avec Yanis Charcosset suite à un par-dessus de Baptiste Couilloud et une mauvaise communication de trois défenseurs parisiens (58e), signant par la même occasion son premier essai en Top 14. La seconde période aura vu Lyon tenir plus souvent le ballon, imposant un gros défi à une défense de Paris solidaire, capable de repousser les nombreux assauts pour tenir ce succès.

Contenus sponsorisés