Icon Sport

Le baromètre de Toulouse - Racing 92 : Le Roux omniprésent, Baille trop court

Le baromètre de Toulouse - Racing 92 : Le Roux omniprésent, Baille trop court

Le 29/01/2022 à 23:07Mis à jour Le 29/01/2022 à 23:08

TOP 14 - Les deux hommes forts du paquet d'avant du Racing, Bernard Le Roux et Wenceslas Lauret, ont fait la loi dans le combat. Là où les Toulousains, à l'image de Cyril Baille ou Emmanuel Meafou, ont subi.

Les Tops :

Bernard Le Roux

Le staff des Bleus peut être rassuré sur l'état physique du deuxième ligne du Racing 92. Privé de la première semaine de stage du XV de France, Bernard Le Roux était bien présent sur la pelouse d'Ernest-Wallon et il n'est pas passé inaperçu. Ultra actif et surtout à la pointe du combat, il a fait un mal fou à ses adversaires. Si le Racing a remporté le combat des rucks, c'est d'ailleurs en partie grâce à lui puisqu'il a fait la loi au sol. L'intéressé est en train de revenir à son meilleur niveau.

Wenceslas Lauret

Il est dans la lignée de ses dernières sorties. Irrésistible depuis un mois et demi, Wenceslas Lauret est en grande forme. Il l'a encore démontre à Toulouse. Royal dans le secteur défensif, il a sans cesse harcelé les Rouge et Noir. Et, comme pour son compère Bernard Leroux, que dire de son activité au sol ? Là aussi, il fut clairement dominateur. Un des hommes sur lesquels peut Laurent Travers peut actuellement s'appuyer.

Top 14 - Wenceslas Lauret (Racing 92) tente de contrer le jeu au pied d'Antoine Dupont (Toulouse)

Top 14 - Wenceslas Lauret (Racing 92) tente de contrer le jeu au pied d'Antoine Dupont (Toulouse)Midi Olympique

Santiago Chocobares

Il n'avait plus joué avec le Stade toulousain depuis la dernière finale du Top 14 en juin. D'abord avec les Pumas puis blessé à une épaule et aux ischio-jambiers, Santiago Chocobares a effectué son retour ce samedi soir. Et il fut clairement l'un des meilleurs Toulousains sur le terrain. D'entrée, il a prouvé qu'il n'avait rien perdu de sa puissance en créant plusieurs points de fixation dans la défense adverse. Saignant, l'Argentin a souvent avancé et fut récompensé par un essai en deuxième mi-temps.

Les Flops :

Cyril Baille

Il fait partie des joueurs toulousains qui ont été contrôles positifs au covid la semaine dernière et qui ont raté la première semaine de stage du XV de France. Voilà qui peut expliquer que Cyril Baille était un peu juste en termes de rythme. Il n'a pas eu son impact et sa fraîcheur ce samedi. Pénalisé en début de match sur une faute largement évitable, il a aussi connu quelques difficultés en mêlée face à Gomes Sa, à l'image du pack stadiste dominé en conquête.

Emmanuel Meafou

Si le géant australien a été remplacé à la pause par son compatriote Richie Arnold, c'est sûrement car le staff toulousain voulait répondre dans le combat. Dans ce secteur, Emmanuel Meafou a été déficient, comme d'autres de ses partenaires puisque le Stade toulousain a subi la loi du Racing au sol. Mais, au-delà et malgré une charge remarquée sur son premier ballon, Meafou a fait preuve d'une maladresse inhabituelle en échappant plusieurs munitions. Son retour en fin de match n'a rien changé.

Kurtley Beale

Replacé au centre, lui qui occupe habituellement le poste d'arrière, Kurtley Beale n'est pas apparu à son avantage. Peu inspiré offensivement sur les quelques munitions qui sont passées entre ses mains, il fut aussi en difficulté en défense. C'est notamment son placement approximatif qui est à l'origine de la percée de Mallia sur son essai. On a connu le Wallaby bien plus décisif.

Contenus sponsorisés