Icon Sport

Le baromètre de Toulon-Brive : Belleau surnage et évite le naufrage du RCT

Le baromètre de Toulon-Brive : Belleau surnage et évite le naufrage du RCT
Par Quentin Put via Midi Olympique

Le 09/10/2021 à 23:49Mis à jour Le 10/10/2021 à 00:08

TOP 14 - Le RCT a éprouvé bien des difficultés à l'emporter contre Brive, ce samedi dans une rencontre plutôt médiocre. Heureusement, son ouvreur Anthony Belleau s'est chargé de mettre les siens à l'abri.

Les tops

Belleau fait gagner le RCT

Certes, il n'a pas réalisé un 100% au pied (4/6). Il n'est pas apparu à son avantage non plus dans une deuxième mi-temps où il fut pratiquement sevré de ballons. Mais c'est bien Anthony Belleau qui a permis à Toulon de l'emporter. Déjà, par son assurance face aux perches, le buteur a rapidement mis les siens en position favorable. Ensuite son essai est le fruit de son instinct, avec sa feinte bien réalisée et sa prise de l'intervalle. Enfin, ses quelques initiatives ballon en main ont amené des éclaircies à une rencontre qui en avaient bien besoin...

La très belle rentrée d'Ory

Si les remplaçants de Toulon n'ont pas fait la différence, et peut-être pire que ça (lire par ailleurs), on ne peut que saluer la rentrée de Julien Ory. Le troisième ligne aile a proposé une belle activité dans le coeur du jeu, en défense, dans le jeu au sol ou encore en apportant son soutien aux blocs offensifs. Le cadre du vestiaire toulonnais a participé à limiter les dégâts dans une fin de match qui sentait le soufre pour le RCT.

Paulos omniprésent

Au sein de cette équipe briviste qui s'est surtout employée à bien défendre, le deuxième ligne Lucas Paulos s'est particulièrement illustré. Très actif en défense, le jeune international argentin (23 ans, 1 sélection) a fait oublier ses mensurations pour couvrir beaucoup de terrain. Dans les rucks aussi, il fut un poison pour les demis de mêlée de Toulon.

Les flops

Des entrées peu convaincantes de Gigashvili et Gros

Ils sont tout deux internationaux et avaient disputé la majorité des rencontres en tant que titulaire. Mais leur statut ne les a pas empêché de démarrer sur le banc ce samedi, ce qui ne les a pas mis à leur avantage. Pénalisés en mêlée et sur ruck quelques instants après leur entrée en jeu Beka Gigashvili et Jean-Baptiste Gros ont souffert, à un moment qui a coïncidé avec la baisse de régime de Toulon. Ils ont toutefois redressé la barre en mêlée en toute fin de partie.

Top 14 - Jean-Baptiste Gros (Toulon)

Top 14 - Jean-Baptiste Gros (Toulon)Icon Sport

Chauvac symbole des difficultés de Brive devant

Le pilier est celui qui cristallise tous les problèmes traversés par le CAB à Mayol. Une course avec ballon seulement, deux plaquages manqués et surtout quatre pénalités concédées our Simon-Pierre Chauvac... Cette indiscipline a coûté cher à Brive, qui a fait le choix de ne pas garder le ballon.

L'attaque de Brive complètement muette

Le chiffre résumant bien le rythme de la rencontre est celui des franchissements par les hommes de Jeremy Davidson : il n'y en a eu aucun... Difficile d'espérer mieux qu'un point de bonus défensif, même si les espoirs étaient permis en fin de rencontre. Le capitaine Saïd Hirèche est un exemple frappant de ce manque d'initiative étant donné qu'il n'a touché aucun ballon de la partie.

Contenus sponsorisés