Midi Olympique

L’antisèche : Toulouse à l’usure contre Brive

L’antisèche : Toulouse à l’usure contre Brive
Par Jeremy Fadat via Midi Olympique

Le 27/11/2021 à 23:13Mis à jour Le 27/11/2021 à 23:14

TOP 14 - Longtemps bousculés par une équipe briviste réaliste et supérieure en touche, les Toulousains ont fini par profiter de l’indiscipline adverse pour convertir leur domination et de se sortir de ce match piège.

Le match : Ramos a puni les Brivistes

En première mi-temps, Brive a livré une leçon de réalisme et d’efficacité. À chaque fois que les Corréziens se sont présentés dans le camp toulousain, ils en sont repartis avec des points. Ce qui leur a permis de prendre vite l’avantage au score grâce au pied d’Enzo Hervé. Surtout, en s’appuyant sur une conquête dominatrice et une touche stadiste en perdition, le CABCL a su résister durant les longues minutes que les hommes de Jeremy Davidson ont passées dans leurs vingt-deux mètres. Au contraire de Rouge et Noir qui ont clairement manqué de pragmatisme malgré une grande possession du ballon, jusqu’à voir Thomas Ramos toucher le poteau (40e) sur une pénalité largement dans ses cordes.

Top 14 - Thomas Ramos (Stade toulousain)

Top 14 - Thomas Ramos (Stade toulousain)Midi Olympique

Voilà comment, après l’essai de Joris Jurand (35e), les visiteurs regagnaient les vestiaires avec huit longueurs d’avance (11-3), signant jusque-là la partition parfaite à l’extérieur. Sauf que, souvent sous pression, les Brivistes furent énormément pénalisés ce samedi soir et que cette indiscipline – avec la seizième faute sifflée contre eux à la 61e minute qui a valu un carton jaune à Ratuva - a remis les Toulousains (toujours aussi maladroits dans l’alignement après la pause) en selle, avec la botte de Ramos. Ce dernier faisait passer les siens devant au tableau d’affichage pour la première fois à la 62e minute (12-11). En supériorité numérique dans le dernier quart d’heure, les Stadistes ont assuré leur succès grâce à deux nouveaux coups de pied de Ramos (18-11).

Le fait : la faillite toulousaine en touche

C’est incontestablement ce qui a marqué cette rencontre. Dominateurs, notamment territorialement, les Toulousains ont eu de nombreuses occasions de convertir cette supériorité à l’approche de l’en-but briviste. Mais ils ont été victimes d’une touche en faillite totale. Au total, les champions de France et d’Europe ont perdu onze ballons sur leurs propres lancers : dix volés par le contre adverse et un bras cassé. Vous ne rêvez pas. Il faut aussi mettre en lumière l’alignement corrézien qui a été absolument impérial et qui a parfaitement lu les annonces stadistes.

Ajoutez à cela que la mêlée des Noir et Blanc fut globalement dominatrice et vous comprendrez aisément que, malgré peu de munitions, c’est en partie la conquête qui a longtemps permis au CABCL d’espérer signer un grand coup.

Le tournant : le carton rouge infligé à Enzo Hervé

Certes, le Stade toulousain avait repris l’avantage à cet instant. Mais le carton rouge infligé à l’ouvreur de Brive Enzo Hervé, à la 67e minute, a sûrement mis un terme aux rêves corréziens. La sanction peut sembler sévère tant le geste est involontaire, comme l’arbitre l’a lui-même reconnu avant d’indiquer qu’il n’avait d’autre choix que l’exclusion, mais l’intéressé a donné un coup de pied dans la tête de Baptiste Germain alors qu’il voulait dégager le ballon au sol. Un geste puni, qui a laissé les siens à quatorze pour l’ultime ligne droite et qui a offert un supplément de confiance dont les Stadistes avaient bien besoin à ce moment-là.

Top 14 - Enzo Hervé (Brive) a été exclu face au Stade toulousain

Top 14 - Enzo Hervé (Brive) a été exclu face au Stade toulousainMidi Olympique

Le joueur : Emmanuel Meafou

Difficile de sortir une individualité de ce duel mais, s’il est un homme qui a toujours permis à son équipe d’avancer, c’est le Toulousain Emmanuel Meafou. Alors que les Rouge et Noir étaient contrés et connaissaient toutes les peines du monde à trouver des solutions, ils ont choisi d’insister dans l’axe en deuxième période. À ce petit jeu-là, le deuxième ligne est l’un des joueurs les plus impressionnants du Top 14. Beaucoup sollicité, il a été une rampe de lancement ultra précieuse, plus encore quand la pluie s’est mise à tomber sur Ernest-Wallon, obligeant le combat à se densifier devant.

Top 14 - Emmanuel Meafou (Stade toulousain)

Top 14 - Emmanuel Meafou (Stade toulousain)Midi Olympique

La question : quelle est la marge de Brive sur la zone rouge ?

Au soir de cette onzième journée de Top 14, le CABCL compte 21 points au classement, soit seulement trois longueurs d’avance sur Perpignan et Biarritz, qui sont treizième et quatorzième. En effet, les résultats du jour n’avaient pas été bénéfiques pour les Corréziens puisque les deux promus s’étaient imposés quelques heures plus tôt, tous deux dans les derniers instants. Sachant que Toulon avait aussi gagné. Voilà pourquoi le point de bonus défensif que le CABCL a naïvement laissé filer dans les arrêts de jeu pourrait manquer dans quelques mois...

Quelle est la marge de Brive sur la zone rouge ?

Sondage
3952 vote(s)
Large
Fine
Contenus sponsorisés