Icon Sport

La Section paloise face au jury : en progression, des matières à revoir pour viser plus haut

La Section paloise face au jury : en progression, des matières à revoir pour viser plus haut
Par Rugbyrama

Le 13/07/2022 à 11:58Mis à jour Le 13/07/2022 à 12:53

TOP 14 - C’est l’heure des passages devant le jury pour les 14 équipes du championnat. Après une haletante saison 2021-22, chaque club doit tirer son bilan pour faire mieux l’année prochaine. Passée très proche de la relégation en 2021, la Section paloise a bien travaillé et s’est offert plus de confort. Malgré tout, les Béarnais auraient pu améliorer leur copie.

L’histoire d’un club se joue parfois sur un coup de pied. Le 5 juin 2021, vers onze heures du soir, la Section paloise est virtuellement barragiste. Face à Montpellier, Clovis Le Bail tape un coup de pied à la 81e minute pour envoyer Matt Philip à l’essai et maintenir le club en Top 14. Les Palois préparaient donc la saison 2021-22 en toute humilité, avec un recrutement malin et une furieuse envie de revanche. En terminant à la dixième place, le contrat a été rempli pour les hommes de Sébastien Piqueronies. Maintenus dès la fin du mois d’avril, les Béarnais ont certes manqué le coche d’une qualification européenne, mais ils ont surtout retrouvé de l’efficacité dans leur jeu.

Le + de la saison : tout pour le centre

Symboles de la progression paloise, Tumua Manu et Jale Vatubua ont été les maillons indispensables à la réussite béarnaise. Les deux centres ont rayonné tout au long de la saison et ont été d’une constance implacable.Le premier a d’ailleurs dépassé les 1700 minutes de jeu en Top 14 et se classe comme le quatrième joueur le plus utilisé du championnat.

Top 14 - Tumua Manu (Section paloise)

Top 14 - Tumua Manu (Section paloise)Icon Sport

Le Samoan a constamment fait avancer son équipe et s’est même offert cinq essais. Suspendu à la suite d'un mauvais geste contre Toulouse, Manu n’a manqué que deux matchs cette saison. Son compère du centre, Jale Vatubua, a lui aussi apporté sa puissance au milieu du terrain. Utilisé dans un rôle de perce-muraille, le numéro 12 palois s’est imposé comme une valeur sûre du championnat.

Comme son acolyte, il termine la saison avec cinq essais dont une réalisation en Challenge Cup. Sébastien Piqueronies et son staff peuvent se satisfaire de compter sur ces deux tanks la saison prochaine.

Le - de la saison : Pau voit rouge

C’est un classement dont les Palois auraient aimé ne pas finir premiers. Trop indisciplinés, les Béarnais ont encaissé quatre cartons rouges, soit le pire total de la saison, “loin” devant cinq équipes avec “seulement” deux unités (Brive, Bordeaux-Bègles, Castres, Montpellier et Toulouse). Les deux centres Manu et Vatubua ont d’ailleurs disjoncté lors de la 18e journée face à Toulouse en sortant chacun du terrain.

Auteurs de plaquages dangereux, Aminiasi Tuimaba et Lekima Tagitagivalu complètent le quatuor. Les regrets concernent surtout la manière dont étaient pris ces cartons rouges, tous sur des plaquages ou des actes dangereux et non sur des accumulation de fautes, ou deux cartons jaunes d’affilée. Les Palois devront travailler sur leur lucidité pour ne pas commettre des erreurs qui pourraient leur coûter cher l’année prochaine.

Le match de la saison : treize contre tous

Un scénario épique et ahurissant. Le 19 février dernier, Toulouse se déplaçait au Hameau en pleine période de doublons. La Section comptait sur cette réception pour engranger des points et continuer de croire à l’Europe. Les Palois réalisent une première mi-temps de feu avec un essai en force de Cummins à la 21e minute avant qu’Antoine Hastoy ne se charge d’alourdir la marque grâce à sa botte.

Mais à la 33e minute, la machine déraille à cause du carton rouge de Manu. À quatorze, les Béarnais mènent 17-3 à la pause, et 20-3 à la 51e lorsque Vatubua rejoint son coéquipier en tribune. Réduits à treize, les Palois subissent les assauts toulousains, conclus par un doublé de Dimitri Delibes et un essai de Matthis Lebel. La Section ne mène plus que de cinq points (27-22) à l’heure de jeu et tiendront jusqu’au bout cet infime écart pour s’imposer.

Un succès aux lourdes conséquences puisque Manu et Vatubua seront chacun suspendus après la rencontre, mais une victoire capitale pour l’escouade de Sébastien Piqueronies.

Le joueur de la saison : Hastoy, dernière danse réussie

Les supporters béarnais se sont posés toutes les questions du monde lorsque leur protégé avait choisi de s’engager à La Rochelle, au coeur de l’hiver. Allait-il jouer à fond ? Se préserver ? Antoine Hastoy a répondu avec les honneurs en livrant une dernière saison étincelante sous le maillot de la Section. Avec 248 points inscrits, le futur Maritime termine deuxième meilleur buteur de la saison, juste derrière Léo Berdeu.

Au-delà de sa précision au pied, Hastoy a surtout dicté le tempo des Béarnais tout au long de l’exercice 2021-22. Auteur de huit essais, il se place également parmi les meilleurs marqueurs du championnat. Sa motivation et son envie auront ravis le stade du Hameau jusqu’à l’ultime journée.

Consolider les acquis

Avec huit arrivées pour autant de départs, la Section devra batailler encore plus dur sans Antoine Hastoy et Giovanni Habbel-Kuffner, l’un des plus puissants bulldozers palois. Mais les Béarnais ont une nouvelle fois réalisé un recrutement malin en arrachant Émilien Gailleton des grosses écuries du championnat. Le centre des Bleuets rayonne avec les Espoirs et devrait gagner de précieuses minutes avec la Section.

L’arrière Clément Laporte et le deuxième ligne Mickaël Capelli auront eux aussi un rôle important à jouer. Pour la deuxième saison pleine de Sébastien Piqueronies, l’objectif sera d’assurer le maintien le plus tôt possible avant de regarder vers le haut. La discipline devrait être l’un des grands chantiers de l’intersaison.

Selon vous, où finira la Section paloise la saison prochaine ?

Sondage
3264 vote(s)
Champion
Qualifié dans le top 6
Ventre mou
Barragiste
Relégué

Par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés