Icon Sport

La Rochelle toute voile dehors

La Rochelle toute voile dehors

Le 22/04/2022 à 16:02Mis à jour

TOP 14 - Les vents sont favorables au Stade rochelais depuis un bon mois. Après sa belle série aussi bien en Top 14 qu'en coupe d'Europe, retour aux affaires courantes avec un match qui semble largement à sa portée, contre L'USAP avec des troupes fraiches. De quoi se rapprocher un peu plus des deux premières places.

Cela aura mis du temps, mais finalement, le Stade Rochelais a réussi à trouver des vents favorables et sans changement de direction en ce mois d'avril. Les trois rencontres contre l'UBB, ont démontré sans contestation possible, la supériorité de l'équipe de Ronan O'Gara. D'abord avec une victoire arrachée à la dernière minute en Top 14, puis par un succès éclatant à Chaban-Delmas pour le 1/8 aller et enfin par une autre victoire au final à Deflandre. Comme l'indiquait Greg Aldritt, cette qualification n'est pas à "banaliser". Avec 7 victoires sur les 8 derniers matchs, pas de doute, le Stade Rochelais est en forme, toute voile dehors et surtout prêt à aborder le sprint final du Top 14. Ronan O'Gara le dit simplement : "On est en confiance, dans une bonne dynamique." Reda Wardi préférerait presque le surf comme métaphore : "C'est sûr que l'on est dans une vague très positive. On sent que le groupe est de bonne humeur. À l'entraînement, ça se passe bien. On voit qu'il y a de bons repères entre les mecs."

Un banc qui assure

Les Maritimes ont donc le vent en poupe. Et cela s'est largement vérifié pour le 1/8e retour dans un stade Marcel-Deflandre, une fois de plus rempli jusqu'au plafond, et une équipe renouvelée qui a livré, certes, une première mi-temps brouillonne, mais a su renversé, illico presto la vapeur avec 4 essais inscrits dans les 40 autres minutes. Le staff avait choisi d'effectuer une belle rotation avec six changements donc cinq en titulaires : Facundo Bosch, Rémi Picquette, Matthias Haddad-Victor, Eneriko Buliruarua et Martin Alonso Muñoz. Ces derniers ont parfaitement rempli leurs rôles. Une bonne nouvelle qui confirme, que pour les changements de quarts, pardon les prochains matchs, l'équipe a du solide, voire du très solide à proposer.

Champions Cup - Eneriko Buliruarua (La Rochelle), face à Bordeaux-Bègles.

Champions Cup - Eneriko Buliruarua (La Rochelle), face à Bordeaux-Bègles.Icon Sport

Aborder les 4 derniers matchs sans frémir

Si durant la saison, les supporters ont pu parfois douter de leur équipe, avec ces défaites cinglantes qui succédaient à des succès à domicile, il est clair que la raclée reçue à Toulon a eu au moins pour mérite de recadrer tout le monde sur la nécessité d'être plus précis dans le jeu, plus tueur sur les occasions en zone de marque et plus agressif en défense. Et les Bordelais peuvent en témoigner, eux qui ont sans cesse rebondi sur la forteresse jaune et noir à Chaban-Delmas. Aussi, dans l'incroyable final du Top 14, les Maritimes ont pris la bonne option météo, avant d'affronter l'USAP, d'aller voyager à Toulouse, de recevoir le Stade Français et d'aller visiter pour finir le LOU. Alors, le premier bord avant le virement de cap, c'est Perpignan, équipe qui avait réussi à les mettre en échec au match aller.

Feu vert pour Arthur Retière et Reda Wardi

Et le staff a choisi cette confrontation pour donner un peu de repos aux trois chelemards qui étaient sur le pont, depuis un bon bout de temps. Le Stade Rochelais devra ainsi confirmer sans leurs leaders de ligne, Uini Atonio, Greg Aldritt et Jonathan Danty. "Ce n'est pas possible de demander à certains joueurs de faire 5 fois 80 minutes", expliquait Ronan O'Gara. "On va voir des changements, mais avec des joueurs qui méritent de jouer. J'ai choisi les meilleurs 23 joueurs pour jouer cette équipe de Perpignan qui joue pour sa vie". Bref, on fait tourner franchement en vue de la prochaine confrontation à Toulouse. Pas simple à priori, mais pas insurmontable pour un groupe qui a pris confiance et ne craint pas un changement brusque de météo.

Top 14 - Arthur Retière (La Rochelle)

Top 14 - Arthur Retière (La Rochelle)Icon Sport

D'autant que le Stade rentre du matelot frais. On devrait retrouver Arthur Retière sur le pré. "Feu vert. Hyper bonne nouvelle", se félicitait le coach irlandais. Reda Wardi sera aussi de la partie, affûté comme jamais. On retrouvera ainsi l'ailier Dillyn Leyds bien frais après 4 semaines sans feuille de match mais aussi d'autres joueurs qui ont moins joués comme Berjon, Sinzelle ou Jules Plisson. Alors quand Ronan O'Gara parle des meilleures trois semaines depuis qu'il est devenu coach de La Rochelle sur RMC sport, la venue de l'USAP pourrait bien prolonger d'une semaine cette joyeuse embellie.

3e et plus ?

Et les conditions météo du Top 14 sont parfaites pour les Rochelais. La confrontation entre le 1er, Montpellier et le 2e, l'UBB, pourrait bien leur permettre de se rapprocher, des places qualificatives directes pour les ½ finales. Sans compter que le Stade Toulousain va aller défier Toulon à Marseille. De quoi se rapprocher par un joli bord de la tête de la flotte et surtout de l'Union Bordeaux-Bègles, adversaire déjà bien sonné par les trois défaites en autant de rencontre. L'Usap, pourrait bien payer au prix fort, le regain de forme confirmé du collectif maritime. Et quand on sait l'apport du public de Marcel-Deflandre...

Contenus sponsorisés