Icon Sport

La Rochelle s’offre, à la sirène, la première manche du derby de l’Atlantique face à l'UBB

La Rochelle s’offre, à la sirène, la première manche du derby de l’Atlantique face à l'UBB

Le 02/04/2022 à 22:54Mis à jour Le 02/04/2022 à 23:16

TOP 14 - Mené à la mi-temps (12-10), le Stade rochelais s’est finalement imposé d’un petit point, face à Bordeaux, 15-16. Le demi d’ouverture maritime Ihaia West, après la sirène, a offert la victoire à son équipe grâce à une pénalité.

L’Union Bordeaux Bègles et le Stade Rochelais, qui vont se retrouver à trois reprises pendant ce mois d’avril (une fois en Top 14, deux fois en Champions Cup), s’affrontaient ce soir pour la première manche du derby de l’Atlantique. Et c’est La Rochelle qui est sortie vainqueur de ce premier duel. Devant le public girondin, les garçons de Ronan O’Gara l’ont emporté 15-16. Ainsi, ils confortent leur quatrième place au classement. L’UBB, quant à elle, doit se contenter d’un bonus défensif, mais reste deuxième.

Dans ce derby de l’Atlantique, l’Union Bordeaux Bègles mettait rapidement la main sur le ballon. Dominatrice sur l’entame, elle poussait La Rochelle à la faute et prenait rapidement l’avantage au score grâce à deux pénalités de Maxime Lucu (4e, 13e). Privée de munition, La Rochelle se montrait cependant sacrément efficace. Sur sa première occasion dans les 22 mètres adverses, elle inscrivait un essai signé Jonathan Danty, bien servi par Ihaia West, et revenait à un petit point (6-5, 18e). Sur sa seconde grosse occasion dans le camp bordelais à la demi-heure de jeu, Ihaia West sentait bien le coup petit côté, et après un renversement il offrait l’essai à Raymond Rhule (30e).

La Rochelle, en difficulté au niveau de sa conquête en touche (4 ballons perdus), mais en place défensivement, était trop pénalisée dans le jeu courant. Malgré une bonne fin de première période de l’UBB, les jaune et noir n’encaissaient pas d’essai, mais leur indiscipline permettait à Maxime Lucu de maintenir l’UBB devant au score, après deux nouvelles pénalités (24e, 35e). Ainsi, à la pause, Bordeaux menait de deux petits points, 12-10.

West n’a pas tremblé

Au retour des vestiaires, les Rochelais posaient la main sur le ballon et reprenaient logiquement l’avantage, avec une pénalité tentée et réussie par Ihaia West (12-13, 50e). La suite ? Elle voyait une équipe rochelaise, bien plus disciplinée qu’en première mi-temps, défendre à la perfection face aux offensives bordelaises. Dans une deuxième période plutôt fermée, mais âpre et disputée, les deux formations proposaient un féroce combat. À l’heure de jeu, Christophe Urios décidait de faire rentrer une partie de son banc, et il fallait attendre la 76e minute pour voir son équipe repasser devant, après une pénalité de Maxime Lucu (15-13). Néanmoins, le Stade Rochelais ne lâchait pas et proposait une très longue séquence dans la foulée. Après un plaquage haut de Bastien Vergnes Taillefers sur Levani Botia, Ihaia West se retrouvait avec la balle de match au bout du pied. Des 25 mètres en coin, l’ouvreur néo-zélandais, cette fois, ne tremblait pas et offrait le succès à son équipe (15-16).

Contenus sponsorisés