Icon Sport

La Rochelle retrouve le goût du succès face à un Clermont qui est à l’arrêt

La Rochelle retrouve le goût du succès face à un Clermont qui est à l’arrêt

Le 19/02/2022 à 23:05Mis à jour Le 19/02/2022 à 23:35

TOP 14 – Les Rochelais ont mis fin à une série de trois défaites de rang en dominant l’ASM Clermont, 31 à 27, au terme d’un match spectaculaire. Les Clermontois repartent avec un point de bonus défensif arraché à la dernière seconde, mais ils s’inclinent tout de même pour la quatrième fois de rang en championnat, et ce à chaque fois à l’extérieur.

Est-ce que ce point de bonus défensif arraché par Clermont à la dernière seconde aura son importance ? En tout cas, il est presque inespéré au regard du scénario de cette fin de rencontre où le score est passé de 31-13 à la 75e minute, à 31-27 à la 82e… Et c’est Morgan Parra qui est donc parvenu à décrocher ce point grâce à une transformation du bord de touche, et ce malgré le vent… Car l’ASM n’a rien lâché dans le final, malgré un scénario défavorable en raison de l’essai de Thomas Berjon, lui-même consécutif à une erreur de Parra, venu sauver un 50/22 de Popelin, mais qui a permis la finition du jeune demi-de-mêlée (75e, 29-13). Le Stade Rochelais croyait alors au bonus… offensif !

Sauf que Parra – positionné pour la première fois de la saison à l’ouverture – a repris les choses en mains pour ne pas voir les siens repartir bredouilles. Grâce à une percée de Matsushima, il est venu pousser au pied dans la course de Thomas Rozière pour une réaction immédiate (78e, 31-18), il a transformé une première fois (79e, 31-20), puis il s’est donc montré précis pour transformer un autre essai de Jean-Pascal Barraque consécutif à une interception de Dessaigne et une chevauchée de Naqalevu (81e, 31-25). Un dénouement assez fou au regard de l’ascendant que les Maritimes avaient pris au fil des minutes, mais qui n’empêche pas le quatrième revers de rang de l’ASM.

Match d’abord fermé puis totalement débridé

On retient donc ce final assez fou, et qui contraste avec le reste d’une partie où le jeu au pied aura été une arme centrale pour les deux équipes, en raison d’un vent assez puissant et d’un crachin rendant les ballons glissants quand ceux-ci étaient écartés. Les Auvergnats ont pu ouvrir le bal grâce au premier essai en TOP 14 de Tomas Lavanini sur un départ au ras (31e), tandis que les Maritimes ont vite réagi en supériorité numérique après le carton jaune contre Sébastien Vahaamahina (40e+2), par Paul Boudehent suite à une pénalité jouée à la main par ses avants (40e+5). Avec un score de 10-10 à la mi-temps, le suspens a longtemps été préservé tandis que les deux formations ont eu le mérite de tenter les coups.

L’entrée de Levani Botia en début de seconde période a fait du bien au Stade Rochelais, d’autant que le Fidjien a soigné son retour (bref) à la compétition d’un essai dans son registre de la puissance sur une orientation du jeu côté ouvert (51e, 15-13), avant de sortir du terrain quelques instants plus tard pour une cheville douloureuse. Tawera Kerr-Barlow a quant à lui permis un break en venant plonger sous les poteaux en se frayant un chemin au cœur de la défense en sortie de regroupement (69e, 22-13). La suite, on la connait donc et ce sont les Rochelais qui se font du bien au classement, puisqu’ils recollent aux portes du top 6. Les Clermontois sont quant à eux en train de laisser filer le train… à moins que ?

Contenus sponsorisés