Icon Sport

Le perf’ du samedi - Beheregaray : le poisson pilote a vu triple

Le perf’ du samedi - Beheregaray : le poisson pilote a vu triple
Par Rugbyrama

Le 05/12/2021 à 15:24Mis à jour Le 06/12/2021 à 09:54

TOP 14 - Samedi après-midi, ce fut Noël avant l’heure pour Yohan Beheregaray. Le talonneur de 25 ans a été essentiel au succès acquis par Clermont face au Biarritz olympique. Dans son jardin du Michelin, le Béarnais d’origine s’est distingué par un coup du chapeau, fait assez rare pour un joueur de première ligne.

Si la domination du huit de devant clermontois avait eu un visage ce week-end, elle aurait pris celui de Yohan Beheregaray. Au stade Marcel-Michelin, le natif d’Arudy (Pyrénées-Atlantiques) a réalisé l’une de ses meilleures performances sous le maillot jaune et bleu. Actif dans le travail de destruction opéré par l’ASM, le talonneur a participé à écoeurer des Biarrots largement défaits samedi (39-11). Sa sortie sous les applaudissements est venue récompenser une prestation aboutie et marquée par un triplé, le troisième de l’Histoire du Top 14 pour un talonneur, après Benoit August en 2011, et Pierre Bourgarit en janvier 2021.

Dans un maillot blanc collector, le joueur passé par Pau et Bayonne au cours de ses jeunes années a frappé une première fois avant le quart d’heure de jeu. Au pilotage d’un ballon porté initié par une prise d’Arthur Iturria, il s’échappe sur la gauche du maul pour se jeter dans l’en-but. Et juste avant la pause, rebelote. Le moustachu profite de l’avancée destructrice du pack auvergnat pour aplatir la gonfle, permettant aux siens de conclure le premier acte avec cinq points virtuels dans le besace.

La deuxième période fut du même acabit pour le joueur de première ligne. Poisson pilote d’un nouveau groupé pénétrant, Beheregaray va cette fois saluer l’autre en-but (47e), lui permettant de signer le quatrième essai de la partie et d’arborer un large sourire. Si l’effort ne nous paraît pas surhumain, on soulignera la justesse avec laquelle le talonneur a piloté son pack à maintes reprises.

La recette miracle ? "Il faut suivre les gros culs qu’on a devant (rires). Ils font le boulot et puis, dès que l’on voit la ligne, il faut se jeter dessus avec le ballon", déclarait-il à nos confrères de Canal + à l’issue de la rencontre. Pour l’anecdote, le Clermontois a inscrit autant d’essais ce samedi que lors des six autres saisons de Top 14 qu’il a disputé (de 2015-2016 à 2020-2021).

En novembre dernier, contre Toulon, Beheregaray avait déjà été l’auteur d’un essai. Talonneur le plus utilisé par Jono Gibbes en championnat, il réalise un début de saison intéressant, et semble enfin parvenir à enchaîner en jaune et bleu.

Par Dorian VIDAL

Contenus sponsorisés