Midi Olympique

L'antisèche : les Toulousains en patrons contre La Rochelle

L'antisèche : les Toulousains en patrons contre La Rochelle

Le 11/06/2022 à 23:11Mis à jour Le 11/06/2022 à 23:16

TOP 14 - Dans un choc de titans pour ce premier barrage, les Toulousains ont d’entrée fait preuve d’une autorité impressionnante, laissant trop peu de chances aux champions d’Europe rochelais (33-28).

Le match :

Le Stade toulousain sera donc au rendez-vous pour défendre son titre et tenter de s’offrir un troisième Brennus d’affilée. Ce samedi soir, les champions de France n’ont jamais été menés au score face aux champions d’Europe et cela suffit presque à résumer l’impression de ce barrage. Certes, La Rochelle, sur la dynamique de son sacre en Champions Cup, reste une équipe redoutable. Et ce n’est pas un hasard si, même dominée, elle est parvenue à deux reprises à relancer le suspense grâce aux essais de Liebenberg puis Alldritt. Mais, sur cette rencontre, Toulouse était trop fort.

Les hommes d’Ugo ont d’entrée posé leurs griffes sur ce barrage, inscrivant deux essais rapidement par Fouyssac et Dupont. Supérieurs dans quasiment tous les secteurs, alors que leurs adversaires étaient revenus à sept longueurs en milieu de deuxième mi-temps, ils ont même su les assommer avec deux nouvelles réalisations de Mallia et Ntamack pour plier les débats. Malgré les deux essais de Bourgarit et Favre en toute fin de match. Un succès de cador.

Antoine Dupont (Toulouse) contre La Rochelle (Midi Olympique/Patrick Derewiany)

Antoine Dupont (Toulouse) contre La Rochelle (Midi Olympique/Patrick Derewiany)Midi Olympique

Le joueur : Antoine Dupont

Que dire encore sur lui ? Aux grands matchs, les grands joueurs… Chacun connaît le dicton. Ce barrage était un rendez-vous majeur et le demi de mêlée toulousain est un immense joueur. Il l’a encore prouvé ce samedi soir. Peut-être un peu moins en vue ces dernières semaines (et encore…), le capitaine du XV de France a livré un récital face au Stade rochelais. Malgré un en-avant d’entrée, il a ensuite su se montrer décisif. Au soutien de Mauvaka sur le premier essai inscrit par Fouyssac, il a signé un exploit personnel sur la deuxième réalisation des siens, en tournant le tournis à West pour aplatir en coin. Au-delà, sa gestion de la rencontre fut un modèle, notamment grâce à une longueur de jeu au pied toujours aussi impressionnante.

Le tournant : West rate son entame

Il n’est pas question ici de remettre en doute les qualités d’animateur d’Ihaia West, tellement son impact dans le jeu rochelais fut important ces dernières saisons. Mais il n’en demeure pas moins un joueur fragile, surtout dans son rôle de buteur… Cela s’est encore vérifié à Ernest-Wallon. Après une bonne entame des Maritimes, les hommes de Ronan O’Gara récoltaient la première pénalité du match, à 38 mètres en face des poteaux, dès la 5e minute de jeu.

Le Néo-Zélandais avait l’occasion de valider la belle impression des siens. Mais ratait l’opportunité, et le ballon passait à côté des barres. Dans la foulée, il trouvait une touche directe depuis sa moitié de terrain. Il n’en fallait pas davantage pour mettre les Toulousains en confiance, qui inscrivait le premier essai juste derrière.

La stat : 4

Sur les trois dernières saisons qui sont allées à leur terme, le Stade toulousain et le Stade rochelais se sont croisés pour la quatrième fois en phase finale. Et, comme lors des trois premières, ce sont encore les Rouge et Noir qui sont sortis vainqueurs. Déjà impériaux en demi-finale du championnat de France en 2019, les joueurs d’Ugo Mola l’avaient aussi emporté lors des deux finales de 2021, en Champions Cup et en Top 14. Lors de ces trois compétitions, Toulouse s’était offert le titre à la fin...

La question : qui de Castres ou Toulouse est favori de la demi-finale ?

Forcément, la question mérite d’être posée… Le CO, ultra régulier sur l’ensemble de la saison, a terminé la phase régulière à une magnifique première place au classement. Ce qui lui a offert une qualification directe pour les demi-finales et peut-être surtout une semaine de repos supplémentaire pour aborder ce rendez-vous.

À Nice, les Castrais retrouveront donc les Toulousains. Mais quand on sait que ceux-ci ont remporté les deux derniers Boucliers de Brennus et aussi la Coupe d’Europe en 2021, difficile de les considérer comme de simples outsiders. Alors, qui a la faveur des pronostics pour cette première demie ?

Qui est favori pour la demi-finale ?

Sondage
8187 vote(s)
Castres
Toulouse
Contenus sponsorisés