Icon Sport

L'antisèche : Garbisi, héros de l'Hérault

L'antisèche : Garbisi, héros de l'Hérault
Par Simon Valzer via Midi Olympique

Le 02/10/2021 à 19:07Mis à jour Le 03/10/2021 à 02:00

TOP 14 - Dominateur dans le jeu au sol et plus précis dans le jeu au pied à l'image de son ouvreur italien Paolo Garbisi qui a signé les 21 points de son équipe, le MHR a renoué de belle manière avec la victoire face à la Rochelle.

Le match : un duel de buteurs

Avec un match qui opposait deux équipes en manque de points et de victoires, la rencontre a eu du mal à se lancer. Dans ces conditions, ce sont donc la discipline et les buteurs de chaque équipe qui ont fait office de juge de paix : d'un côté Paolo Garbisi pour le MHR, et de l'autre Pierre Popelin pour la Rochelle. Un duel qui tourna à l'avantage de l'Italien à la pause, puisque les Cistes menaient 12 à 6.

Au retour des vestiaires, les Rochelais ont tenté de revenir aussitôt dans le camp adverse mais leurs nombreuses maladresses et pénalités concédées ont rendu cette occupation stérile. Et la domination des Montpelliérains dans le jeu au sol n'a fait que s'accentuer, à l'image de ce contest décisif d'Alexandre Bécognée sur sa ligne, alors que le pilier rochelais Guram Papidze venait de faire une nouvelle charge pour tenter de franchir la ligne. Les hommes de Ronan O'Gara ont fini par marquer par leur ailier Jules Favre, servi par une superbe passe au pied décroisée de Jonathan Danty, mais les Montpelliérains étaient déjà hors de portée au tableau d'affichage.

Le joueur : Paolo Garbisi

Pour son troisième match avec sa nouvelle équipe, le jeune ouvreur italien s'est illustré en signant l'intégralité des points de son équipe en passant sept pénalités sur huit tentatives. Le Transalpin a pris une revanche magistrale sur lui-même, lui qui avait été en difficulté face aux perches contre Toulouse et à Pau : "C'est à cause de moi que l'on a perdu les troisième et quatrième matchs, mais j'ai continué à travailler et aujourd'hui je suis heureux d'avoir aidé mon équipe", a déclaré le jeune international, dans un français irréprochable.

Le chiffre : 66 %

Le pourcentage de réussite des buteurs rochelais, l'ouvreur Pierre Popelin et le demi de mêlée Jules Le Bail.

L'action : le moment où Montpellier aurait pu assommer la Rochelle

C'est l’action qui aurait pu asséner un sacré coup de massue sur les têtes des Rochelais. A la 32ème minute, alors que les Héraultais enchainaient les temps de jeu dans les 22 mètres rochelais, Garbisi adressait une superbe diagonale au pied pour Jan Serfontein qui attendait d'être servi sur l'aile. Malgré la pression de trois défenseurs rochelais, le Sud-africain résistait, gagnait quelques mètres et trouvait le moyen de relever le ballon pour l'ailier Julien Tisseron qui aplatissait aussitôt. L'essai fut finalement refusé à cause d'une faute de Vincent Rattez sur Jules Favre, mais il aurait pu faire passer le score de 12-6 à 17-6, voire 19-6.

La question : Est-ce que la Rochelle inquiète ?

Est-ce que la Rochelle inquiète ?

Sondage
3219 vote(s)
Oui
Non
Contenus sponsorisés