Icon Sport

L'antisèche : au Racing la victoire, à La Rochelle les regrets

L'antisèche : au Racing la victoire, à La Rochelle les regrets

Le 11/09/2021 à 23:50Mis à jour Le 12/09/2021 à 10:31

TOP 14 - Dans une rencontre durant laquelle ils ont été largement dominés par moment, les Racingmen ont signé leur deuxième succés de la saison (23-10). Si au niveau comptable c'est parfait, de nombreux réglages sont encore à faire dans le jeu pour les joueurs de Laurent Travers. Côté rochelais, c'est encore le temps des regrets après ce deuxème revers, eux qui ont (encore) manqué de réalisme.

Le résumé du match : les Racingmen ont plié mais jamais rompu

Le début de rencontre pouvait laisser présager une nouvelle exhibition de la "galactique" ligne arrière francilienne. Après deux coups mal négociés, le Racing fait la différence à la onzième minute grâce à un essai de Virimi Vakatawa. La suite ? Plus rien ou presque pour les Racingmen, outrageusement dominés par les Rochelais.

Aux alentours de la demi-heure de jeu, les Maritimes campent dans les vingt-deux mètres ciel et blanc sans pour autant faire la différence au tableau d’affichage malgré une conquête conquérante. Quatre points d’avance pour les joueurs de Laurent Travers à la pause.

La physionomie de la rencontre n’a pas forcément changé en début de seconde période. Les Rochelais sont plus entreprenants et sont récompensés avec l’essai de Kevin Gourdon pour revenir à hauteur de leurs adversaires. À l’heure de jeu, la maîtrise des Racingmen va faire la différence et pousser à la faute les Rochelais. Le pied de Maxime Machenaud et un exploit de Gaël Fickou offrent les quatre points de la victoire à des Franciliens qui ont plié mais n’ont finalement pas complètement rompu.

Le tournant du match : Fickou libère le Racing

On joue la soixante-et-onzième minute de jeu, le score est de 13-10 pour le Racing et la victoire va choisir son camp. À la réception d’un ballon cafouillé, Gaël Fickou, capitaine francilien va faire parler son talent et faire craquer une défense noire et jaune pourtant bien en place. Une feinte de passe pour battre Uini Atonio, une accélération pour se défaire de Mathieu Tanguy et l’en-but lui ouvre les bras. Il est repris à quelques centimètres de la terre promise mais Rémi Bourdeau lui plonge dessus et lui arrache le ballon.

Après utilisation de l’arbritrage vidéo, Tual Trainini sanctionne d’un carton jaune le troisième ligne maritime pour son geste jugé déloyal et accorde un essai de pénalité aux joueurs de Laurent Travers. Sept points qui mettent à l’abri les locaux qui ne seront plus inquiétés jusqu’au coup de sifflet final.

Gael Fickou a libéré les siens grâce à son exploit personnel

Gael Fickou a libéré les siens grâce à son exploit personnelIcon Sport

Le chiffre : 1

À la pause, le Racing 92 menait au score 7-3 et pourtant les Rochelais dominaient outrageusement les débats. Au-delà de la prestation ballon en main, c’est au niveau de la discipline que les Maritimes ont prouvé leur bon premier acte. Seule une pénalité a été sifflée à leur encontre par Tual Trainini, l’arbitre central du match. Un chiffre dérisoire devenu rare de nos jours où les staffs du Top 14 et d’ailleurs font la guerre à l’indiscipline. Le seul coup de sifflet contre La Rochelle dans les quarante premières minutes est arrivé pour un hors-jeu de Raymond Rhule à la suite d’un coup de pied d’Ihaia West.

La question : faut-il s’inquiéter pour les Rochelais ?

Oui, commencer une saison par la réception du Stade toulousain et un déplacement à la Paris La Défense Arena n’est pas le meilleur calendrier qui soit. Mais à l'issue de cette deuxième journée, les Maritimes ne possèdent qu’un seul petit point au compteur. Au-delà du contenu dans le jeu, c’est le manque de réalisme de La Rochelle qui peut quelque peu inquiéter. Ce samedi soir, les joueurs de Ronan O’Gara ont campé devant la ligne du Racing en première période sans pour autant scorer. Un scénario qui rappelle le revers de la semaine dernière face à Toulouse. Un problème à rapidement régler avant de se déplacer sur la pelouse de Clermontois, eux aussi en difficulté, la semaine prochaine.

Faut-il s'inquiéter pour les Rochelais ?

Sondage
6536 vote(s)
Oui, commencer la saison avec deux défaites n'est jamais bon signe.
Non, il est encore trop tôt pour être inquiet.
Contenus sponsorisés