Icon Sport

Dubié : "Si tu as les avants qui avancent..."

Dubié : "Si tu as les avants qui avancent..."
Par Romain Lafon via Midi Olympique

Le 08/01/2022 à 20:49Mis à jour

TOP 14 – Après une première mi-temps où l'UBB a été dominée, les Girondins ont su trouver les ressources pour venir à bout des Brivistes. Le centre Jean-Baptiste Dubié revient sur ce changement de physionomie et savoure la victoire, qui permet aux Bordelais de rester leaders.

Comment expliquez-vous le changement de physionomie du match ?

On a connu une première mi-temps compliquée face au vent, où l'on a commis pas mal d'erreurs. Ça commençait à partir dans tous les sens. Lors de la mi-temps, nous avons su nous recentrer sur les choses essentielles, même si d'entrée nous nous faisons pénalisés. Mais ce qu'on retient avant tout, c'est que nous n'avons rien lâché. Le banc a énormément apporté. On a réussi à corriger les erreurs techniques commises en première mi-temps, qui ont permis aux Brivistes de prendre les devants.

Remporter ce genre de match, c'est aussi ça qui montre votre progression ?

Ce sont des choses sur lesquelles on apprend et aujourd'hui, c'est un bel exemple. Sur la première mi-temps, nous n'avons pas fait grand-chose, seulement deux actions pour trois points. On subit les assauts brivistes et derrière on ne perd pas la tête, on se recentre sur des choses simples. Ce ne sont pas forcément des matchs beaux à voir ou même à jouer, mais quand on rentre avec une victoire de Brive, on la prend car ça n'arrive pas à toutes les équipes.

Quel a été le discours à la mi-temps ?

Le discours a été de resserrer, de ne pas paniquer, de faire des choses simples, de ne pas s'éparpiller, et surtout de corriger les erreurs commises dans tous les domaines, que ce soit en conquête, sur le jeu au pied. Nous n'avancions ni devant, ni derrière.

Y a-t-il, selon vous, une action clé qui a changé le cours du match ?

Il n'y a pas eu beaucoup d'actions mais les fois où on a joué les nôtres, nous sommes revenus avec des points. C'est ce qui est important sur des matchs comme ça, savoir saisir sa chance. Et puis sur ces matchs, si tu as les avants qui avancent... c'est plus facile. Et sur la deuxième mi-temps, ils ont dominé leur sujet.

Top 14 - Setariki Tuicuvu (Brive) contre Bordeaux-Bègles (crédit photo : Patrick Derewiany)

Top 14 - Setariki Tuicuvu (Brive) contre Bordeaux-Bègles (crédit photo : Patrick Derewiany)Midi Olympique

On imagine votre satisfaction de rester leaders avant la coupure européenne ?

Il fallait ramener des points de Brive avant la Coupe d'Europe. Nous sommes leaders, et nous nous déplacions chez une équipe blessée, en difficulté ces derniers temps. Ce sont des matchs importants. Nous savions que ça allait être compliqué. L'objectif, avec beaucoup d'humilité, était de ramener des points de Brive. Gagner ici, ce n'est pas donné à tout le monde. C'est chose faite, même si ce n'a pas été chose facile. C'est bien de remplir nos objectifs.

Vous arriviez pourtant avec une équipe diminuée...

Il nous manquait des joueurs importants, on a eu une semaine particulière avec des joueurs qui se sont blessés au dernier entraînement. Pour l'émulation du groupe, c'est important que les mecs qui ont leur carte à jouer maintenant montrent qu'ils sont là et qu'on peut compter sur eux. C'est aussi ça la force des grandes équipes.

Sur ce genre de rencontres, la confiance fait-elle la différence ?

Il n'y a pas si longtemps, contre Leicester nous avions un match serré que nous n'avions pas réussi à gagner. Ce sont des matchs sur lesquels nous voulons évoluer. Ça fait partie de notre marge de progression : se contenter du peu d'action qu'on a pour ramener des points.

Contenus sponsorisés