Icon Sport

Haddad au sommet, Macalou décevant : le baromètre de La Rochelle-Stade français

Haddad au sommet, Macalou décevant : le baromètre de La Rochelle-Stade français
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 21/05/2022 à 19:37Mis à jour Le 21/05/2022 à 19:46

TOP 14 - Au stade Deflandre, La Rochelle avait largement fait tourner son effectif en vue de la finale de Champions Cup, prévue samedi à Marseille. Malgrè tout, les supposés seconds couteaux du club jaune et noir ont largement été au niveau…

Les Tops

Matthias Haddad

Quelle activité défensive ! Quel punch balle en mains ! Face au Stade français, le flanker Matthias Haddad a plaqué à tour de bras et souvent fait reculer la défense adverse lorsqu’il s’est saisi de la balle pour agresser le rideau parisien. Celui-là, « si les petits cochons ne le mangent pas » comme on dit, devrait bientôt connaître ses premières sensations internationales…

Facundo Bosch

L’Argentin, barré par le buffle Pierre Bourgarit à La Rochelle, n’est évidemment pas un premier choix dans l’effectif des Maritimes. Samedi après-midi, sous le soleil de Satan, l’Argentin a pourtant signé une performance majuscule : très rapide sur tous les soutiens aux porteurs de balle, actif en défense, il fut surtout à l’origine du premier essai rochelais, grattant un ballon aux Parisiens après une course de quatre-vingt mètres. En deuxième période, il remplaça même Victor Vito (ouché à la cheville) en troisième-ligne. Sait-il tout faire ?

Jonathan Danty

Il était l’un des rares titulaires de la demi-finale de coupe d’Europe face au Racing à faire une nouvelle fois partie du 15 majeur rochelais, face aux soldats roses. Percutant, renversant même lorsqu’il le décida, l’ancien Parisien, auteur d’une passe décisive au pied, posa d’énormes problèmes à la défense de son ancien employeur, prouvant qu’il était prêt à retourner de la viande irlandaise, la semaine prochaine !

Pierre Popelin

Sera-t-il le buteur des Rochelais en finale de la Champions Cup, samedi prochain ? L’ancien joueur de Vannes, titulaire à l’arrière contre le Stade français, a en tout cas prouvé qu’il était fiable face aux perches et remplaça avantageusement Jules Plisson dans cet exercice. Il fut aussi plutôt bon au fond du terrain, dans ses couvertures de balles comme en attaque. Ihaia West n’étant pas en réussite depuis quelques temps, l’option Popelin sera peut-être à prendre en compte, à Marseille, pour libérer l’ouvreur Néo-Zélandais…

Sefa Naivalu

Est-ce le premier gros match de l’ancien Wallaby cette saison ? Difficile à dire. Toujours est-il qu’au stade Deflandre, Sefa Naivalu a posé quelques problèmes aux défenseurs rochelais. Rapide, puissant, agressif et adroit balle en mains, il fut à n’en pas douter l’un des très beaux (et rares...) atouts du Stade français, samedi après-midi.

Les Flops

Jules Plisson

Relancé par Ronan O’Gara pour affronter son ancien club, Jules Plisson fut très maladroit dans ses tirs aux buts en début de match (0/3) et dut rapidement passer la main à Pierre Popelin, dans cet exercice. L’ancien ouvreur international eut également du mal dans l’animation offensive, mis sous pression qu’il fut par la défense parisienne et les montées d’Alex Arrate.

Sekou Macalou

Le « facteur X » du paquet d’avants parisien n’était pas dans un grand jour. Si, comme à son habitude, le grand Sekou a franchit plusieurs fois le rideau défensif adverse, il fut en revanche très maladroit après avoir cassé les plaquages rochelais, vendangeant d’ailleurs quelques bons ballons en supériorité numérique.

Contenus sponsorisés